VIDEO. Alain Bentolila : "l'acte d'écriture n'est pas anodin"

FRANCE 2

Élise Lucet recevait en plateau le linguiste Alain Bentolila.

Les élèves français ont désormais des ordinateurs portables à leur disposition. Mais faut-il pour autant abandonner le stylo ? Alain Bentolila donne son point de vue. "J'espère que cela n'arrivera pas. Non pas parce que j'ai la nostalgie du crayon et du stylo. Il y a de la place en classe pour l'écran et pour l'écriture manuelle. Il ne faut surtout pas choisir entre ces deux perspectives" explique le linguiste sur le plateau de France 2.

L'écriture manuelle guidée par la pensée

"On retient beaucoup mieux ce que l'on écrit que ce que l'on tape" confirme Alain Bentolila. "Quand on écrit, on est son propre maître, c'est-à-dire que votre main est guidée par votre pensée. L'écriture se prête à la vitesse de votre pensée" explique-t-il.
"J'aime les écritures malhabiles parce qu'elles sont singulières. C'est une main singulière qui porte une intelligence singulière. C'est ainsi qu'un élève à la conscience de lui-même et la conscience de l'autre. L'acte d'écriture n'est pas anodin", conclut Alain Bentolila.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne