Quatre résistants français entrent au Panthéon

FRANCE 2

Ce mercredi 27 mai, quatre héros de la Résistance, Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Germaine Tillion, Jean Zay et Pierre Brosselette rejoignent leur dernière demeure : le Panthéon.  

Ce mercredi 27 mai 2015, quatre figures de la Résistance française font leur entrée au Panthéon. Deux hommes et deux femmes  :  Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Germaine Tillon, Jean Zay et Pierre Brosselette. Le Panthéon, dont le fronton proclame la devise "Aux grands Hommes la patrie reconnaissante", n'accueillait jusqu'ici que deux femmes sur 71 personnalités.

Geneviève de Gaulle-Anthonioz et Germaine Tillion

Geneviève de Gaulle-Anthonioz, la nièce du Général de Gaulle, a 20 ans quand elle rejoint les réseaux, en 1940. En 1943, elle est déportée au camp de Ravensbrück. Au sortir de la guerre, qui a laissé une France exsangue, elle s'engage auprès des plus démunis, en fondant notamment l'association ATD Quart-Monde. Germaine Tillion, en 1940 également, a participé à la création du réseau "Musée de l'homme". Déportée elle aussi à Ravensbrück, à son retour cette grande ethnologue s'appliquera à étudier les systèmes concentrationnaires.
 
L'intellectuel et journaliste Pierre Brossolette reste dans les mémoires comme l'un des chefs les plus illustres de la Résistance. Auprès du Général de Gaulle, il s'occupe de l'unification de tous les mouvements. Arrêté en 1944, il est torturé pendant trois jours et choisit la défenestration plutôt que de livrer ses secrets à la Gestapo.  Jean Zay est, lui, une victime emblématique de Vichy. Ministre de L’Éducation nationale de Léon Blum, il démissionne en septembre 1939, entre dans l'armée et dans la Résistance. En 1940, il est condamné pour désertion, emprisonné puis abattu par la milice.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne