Cévennes : scandale de pollution liée aux déchets miniers

France 2

43 riverains et deux associations viennent de porter plainte contre X pour mise en danger de la vie d'autrui.

Les habitants d'au moins trois communes des Cévennes seraient directement exposés à la pollution liée aux déchets des anciennes mines : Thoiras, Tornac et Saint-Félix-de-Paillières. C'est le cas de Michel Bourgeat qui a coulé il y a 40 ans les fondations de sa maison familiale à Tornac sur des millions de tonnes de déchets miniers... sans le savoir. On retrouve notamment du plomb qui endommage le cerveau ou encore de l'arsenic. "Mon épouse a eu deux cancers, j'ai une fille qui vient d'en avoir un autre", explique-t-il, même s'il avoue ne pas avoir la certitude que ce soit directement lié.

Une plainte déposée

La zone de ces trois communes a connu plus de 120 ans d'exploitation minière. Jusqu'en 1945 on a extrait du zinc et de l'argent notamment. La dernière mine du secteur a fermé en 1971. Pendant 40 ans, les riverains ont vécu dans un décor de carte postale en ignorant tout des risques, jusqu'à ce qu'un voisin donne l'alerte, en se procurant une étude scientifique en 2008. 43 riverains et deux associations viennent de porter plainte contre X pour mise en danger de la vie d'autrui. Ils ont dans leur viseur Unicore, l'industriel Belge qui a exploité les mines.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne