Au plus près du métier de torero

France 3

Louis Laforge vous emmène ce 14 mai au plus près des toreros.

Comme chaque weekend de la Pentecôte la feria de Nîmes (Gard) lance la saison des corridas. Louis Laforge s'est donc rendu au plus près du métier de torero, ces gladiateurs modernes qui affrontent des taureaux de 600 kilos. En France, il y a une cinquantaine d'éleveurs de taureaux de combat. Leur particularité ? "C'est un animal qui est élevé et sélectionné pour sa combativité", explique Pierre-Henry Callet, éleveur. 

Entre 5 000 et 10 000 euros 

Seuls les plus forts sont vendus pour les corridas, entre 5 000 et 10 000 euros. Les autres finissent à l'abattoir. Les plus chanceux sont choisis comme mâles reproducteurs. Chaque sélection de taureaux est l'occasion pour les apprentis toreros de se confronter à l'animal. Dans les arènes de Garons, les taureaux ont des roulettes. Les élèves de cette école de tauromachie ont entre huit et 16 ans. Les jeunes toreros s'entraînent aussi à la mise à mort. Ils sont conscients que leur passion est controversée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne