Deuil parental : un couac qui fragilise la majorité

France 3

Dans le viseur des députés après l'erreur avouée sur le refus d'allonger le congé de deuil parental, Muriel Pénicaud a été soutenue par le Premier ministre mardi 4 février.

Édouard Philippe à la rescousse de Muriel Pénicaud. Mardi 4 février, le Premier ministre a indiqué devant les députés assumer la part de responsabilité du gouvernement après l'erreur avouée de la ministre du Travail sur le refus d'allonger le congé de deuil parental. "Tous ceux qui iront chercher la responsabilité ailleurs sur Muriel, je leur dis merde", a lancé Édouard Philippe.

La colère des députés marcheurs

Désormais, le gouvernement compte tourner la page et promet d'enrichir le texte initial. "Il n'empêche, ce nouveau couac va laisser des traces. De nombreux députés marcheurs nous ont confié leur colère", rapporte le journaliste Julien Gasparutto depuis l'Assemblée nationale à Paris. Selon un pilier de la majorité interrogé, il n'y a jamais eu autant de mécontentement à La République en marche depuis le début du quinquennat. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne