VIDEO. En manque de place dans les cimetières, des communes se lancent dans la difficile recherche des familles

FRANCE 2

De nombreuses communes se retrouvent confrontées à un manque de place dans les cimetières. Les services de la mairie mènent l'enquête afin de retrouver les ayants droit des caveaux abandonnés pour les réaffecter.  

Comment accueillir les administrés dans leur dernière demeure lorsque les places se font rares ? Le petit cimetière de Poillé-sur-Vègre (Sarthe) affiche complet dans sa partie la plus ancienne. Pour reconquérir du terrain, Danièle Ploncard, maire de la ville, souhaite récupérer des tombes à l'abandon. "Il n'y a jamais de fleurs à la Toussaint ou aux Rameaux", constate-t-elle. Il s'agit de vieilles stèles qui sont usées par les siècles et les intempéries. Mais pas question de faire main basse sur une sépulture. En matière de repos éternel, la réglementation est complexe.

La solution du tout numérique

La loi impose un délai de trois ans avant que la commune puisse revendre la concession au cas où la famille se manifeste. Même si la plupart des élus en font un devoir moral, aucun texte n'oblige les maires à rechercher les ayants droit. Et souvent, les héritiers sont aux abonnés absents. Pour éviter les impairs, certaines mairies passent au tout numérique, avec un logiciel qui gère en temps réel la traçabilité des ayants droit.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne