"Cherche prof de maths" : un parent d'élève recrute sur Le Bon Coin

Capture d\'écran de l\'annonce d\'un parent d\'élève qui cherche un professeur de mathématiques pour le collège Pablo-Picasso d\'Eragny-sur-Oise (Val-d\'Oise), mise en ligne sur Le Bon Coin.fr le 16 janvier 2013.
Capture d'écran de l'annonce d'un parent d'élève qui cherche un professeur de mathématiques pour le collège Pablo-Picasso d'Eragny-sur-Oise (Val-d'Oise), mise en ligne sur Le Bon Coin.fr le 16 janvier 2013. (LE BON COIN)

Désespéré de voir que le professeur de mathématiques de son fils n'était pas remplacé depuis plusieurs mois, un parent d'élève a mis une annonce sur internet.

"Si vous êtes professeur de mathématiques, vous êtes attendu par cinq classes de 6e. Contactez rapidement le collège pour proposer votre candidature. Merci." Désespéré de voir que le professeur de mathématiques de son fils scolarisé au collège Pablo-Picasso d'Eragny-sur-Oise (Val-d'Oise) n'était pas remplacé depuis plusieurs mois, un parent d'élève a mis une annonce sur Le Bon Coin.fr pour recruter un remplaçant.

"C'était pour trouver quelqu'un et montrer qu'on essaie de faire quelque chose, que nous, les parents, on ne reste pas les bras croisés", a raconté à l'AFP Cyril Lenfant, auteur de l'annonce, qu'il a signé sous le pseudonyme "Désespéré", confirmant ainsi une information du Parisien publiée vendredi 18 janvier. Le stratagème a semble-t-il fonctionné puisque la principale du collège, Florence Hovart, a affirmé à l'AFP avoir été contactée par trois candidats. "J'en reçois deux dès lundi, en espérant que ça va déboucher sur quelque chose", a-t-elle ajouté.

Dans ce collège de 460 élèves, les problèmes de remplacement se sont posés dès la rentrée. "Un professeur titulaire a été nommé, mais il avait des difficultés de gestion de classe. Ce professeur a été envoyé en stage, à la demande des parents, pour améliorer sa pratique", a expliqué Denis Christouphol, directeur de cabinet à l'inspection académique du Val-d'Oise. "La difficulté a été de trouver un remplaçant. (...) On n'a pas de candidats, a-t-il poursuivi. Le métier de professeur de maths n'attire plus."