Campagne Yves Saint Laurent : "Ces affiches-là peuvent créer des Jacqueline Sauvage"

L\'actrice Éva Darlan en 2014.
L'actrice Éva Darlan en 2014. (BERTRAND GUAY / AFP)

La comédienne et féministe Éva Darlan est revenue mardi, pour franceinfo, sur la campagne de publicité d'Yves-Saint-Laurent. Elle accuse la marque de luxe de dégrader l'image de la femme et "d'inviter au viol". 

La dernière campagne de publicité de la marque de luxe française Yves-Saint-Laurent provoque la polémique. Elle est accusée de véhiculer une image dégradante de la femme. Les affiches montrent des jeunes femmes très maigres. Deux photographies ont particulièrement heurté. La première représente une jeune femme allongée photographié les jambes écartées. La deuxième représente une mannequin avachie sur un tabouret, le postérieur en l’air.

Des plaintes ont été déposées auprès de l'Autorité de régulation professionnelle de la publicité (ARPP) et seront examinées vendredi 10 mars. La comédienne Éva Darlan, féministe engagée et à l'origine du comité de soutien à Jacqueline Sauvage, a dénoncé mardi 7 mars, sur franceinfo, des panneaux publicitaires "très choquants" qui sont "une incitation à l’anorexie, voire une invitation au viol". 

franceinfo : Que représentent ces affiches pour vous ?

C’est une agression visuelle. Pour moi, c’est du sexisme, une incitation à l’anorexie, voire une invitation au viol. Cette publicité est de très mauvais goût. Elle n'a aucun intérêt au niveau artistique, le porno chic n’est plus d’actualité depuis très longtemps. Elle ne raconte pas la classe immense d’Yves Saint Laurent.

Qu’est-ce qui vous dérange le plus sur ces affiches ?

La jeune femme représentée est en position de prostitution. Elle est apparemment sous l’emprise de la drogue. On se bat tellement pour que les femmes soient respectées, pour qu’elles soient l’égale de l’homme. C’est insupportable de voir ce genre d’affiches aujourd’hui. Ces affiches-là peuvent créer des Jacqueline Sauvage.

Quelles actions comptez-vous entreprendre pour faire retirer ces affiches publicitaires ?

J’ai porté plainte auprès du jury de déontologie publicitaire sur leur site Internet. Des actions seront sûrement entreprises avec le CSA. Les membres du Conseil supérieur de l’audiovisuel sont effarés de voir ces panneaux publicitaires. On ne peut pas appeler au boycott des produits Saint-Laurent qui sont hors de prix, très peu de personnes peuvent se permettre d’acheter cette marque de luxe. Il faut absolument que ces affiches soient retirées. S’il le faut, on ira les dégrader avec des bombes de peinture.

Vous êtes à nouveau en ligne