Arras : le centre-ville s'offre une cure de jouvence

FRANCE 2

En France, la tendance est au repli et à la fermeture des petits commerces, mais il y a une lueur d'espoir. Arras, dans le Pas-de-Calais, fait partie de ces villes qui se sont attaquées au problème de la dévitalisation de leurs centres marchands. Aujourd'hui, les résultats sont là.

À Arras, dans le Pas-de-Calais, éviter à tout prix les commerces vacants est devenu une priorité. Depuis quatre ans, fini le centre-ville désert. De la piétonnisation aux façades de bâtiments rénovées, tout est fait pour attirer un maximum de monde. Les habitants voient la différence. Plus de monde, mais aussi moins de commerces vacants. En quatre ans, ils sont passés de 17% à 9%. Les vitrines vides sont devenues de l'histoire ancienne.

230 commerces ont été ouverts

Le brasseur Christophe Damiens a pu bénéficier de 3 000 euros offerts par la mairie pour son installation, soit l'équivalent de deux mois de loyer. Un coup de pouce non négligeable. À quelques rues se trouve l'une des premières boutiques à voir le jour avec la redynamisation du centre-ville. Un pari gagnant pour le gérant, qui voit son chiffre d'affaires en constante augmentation depuis l'ouverture de son magasin. Un projet de redynamisation qui a porté ses fruits : en quatre ans, à Arras, 230 commerces ont pu voir le jour.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne