Ardennes : après des péripéties judiciaires, un millionnaire rachète ses propriétés aux enchères

L\'homme d\'affaires belge Didier Thiry devant l\'hôtel-restaurant \"Chez Odette\" à Williers (Ardennes), mis aux enchères vendredi 20 mai 2016.
L'homme d'affaires belge Didier Thiry devant l'hôtel-restaurant "Chez Odette" à Williers (Ardennes), mis aux enchères vendredi 20 mai 2016. (VINCENT MATALON / FRANCETV INFO)

Didier Thiry a dépensé plus de 2 millions d'euros pour remettre la main sur les biens qu'il possède à Williers, petit village de 38 habitants.

Il avait promis que la vente n'aurait pas lieu, il a fini par racheter ses propres biens. Didier Thiry, millionnaire belge et figure du petit village de Williers (Ardennes), a été contraint de participer à une vente aux enchères organisée vendredi 20 mai à Charleville-Mézières pour racheter ses propres biens, qui avaient été saisis par la justice.

La mise en vente d'une demi-douzaine d'habitations et d'un hôtel-restaurant avait créé une agitation inhabituelle dans ce village de 38 habitants, situé à la frontière belge. Le maire, inquiet de la possibilité de voir une partie de sa commune être rachetée par des promoteurs, avait alerté la presse locale. Ce qui avait fortement déplu aux autres élus, au point que l'édile avait annoncé son intention de démissionner après 43 ans de mandat.

Une dette vieille de dix ans à l'origine de l'affaire

La justice avait décidé de mettre en vente les bâtisses détenues par Didier Thiry car l'homme d'affaires, qui a fait fortune dans le milieu de la nuit et de l'immobilier, n'avait pas réglé une dette lors de l'achat d'une marque de vêtements au milieu des années 2000. Lors d'une extravagante conférence de presse organisée dans le village, Didier Thiry avait assuré qu'il ferait annuler la vente aux enchères.

Devant les journalistes locaux, il avait expliqué qu'il n'avait pas pu régulariser sa situation pendant plusieurs années en raison d'un accès bloqué à ses comptes bancaires. La faute, assurait-il, à une cabale juridique menée par son ex-femme qui l'accusait de fraude fiscale et de blanchiment d'argent.

Plus de 2 millions pour racheter ce qui lui appartenait

Interrogée par francetv info, l'avocate chargée d'organiser la vente assurait que les enchères auraient bien lieu tant que l'homme d'affaires ne réglerait pas son dû. Didier Thiry s'est donc présenté au tribunal vendredi et a méthodiquement enchéri sur tous les lots mis en ventes. Hors frais de justice, il aura déboursé 2,150 millions d'euros pour racheter ce qui lui appartenait, selon le journaliste de L'Ardennais présent sur place. 

Pas de quoi faire perdre son flegme au volubile homme d'affaires, car selon lui, à part le montant de sa dette, les sommes qu'il devra verser lui reviendront finalement. A l'issue de la séance, Didier Thiry n'a pas résisté à une petite provocation. Aux journalistes présents sur place, il a indiqué avoir "besoin de repos", et partir trois mois à Saint-Barthélemy pour se remettre de ses émotions.