Injures antisémites envers Alain Finkielkraut : le suspect, Benjamin W., sera jugé le 22 mai à Paris

Benjamin W., filmé en train de proférer des insultes à l\'encontre d\'Alain Finkielkraut, le 16 février 2019 dans le cadre d\'un rassemblement des \"gilets jaunes\" organisé à Paris.
Benjamin W., filmé en train de proférer des insultes à l'encontre d'Alain Finkielkraut, le 16 février 2019 dans le cadre d'un rassemblement des "gilets jaunes" organisé à Paris. (YAHOO ACTU / FRANCEINFO)

L'homme de 36 ans est le plus visible sur des vidéos montrant plusieurs personnes injuriant l'académicien samedi, à Paris, en marge d'une manifestation de "gilets jaunes". 

Benjamin W., l'homme soupçonné d'avoir proféré des injures à caractère antisémite envers le philosophe Alain Finkielkraut en marge d'une manifestation parisienne de "gilets jaunes" samedi dernier, est convoqué devant le tribunal correctionnel de Paris le 22 mai pour y être jugé, a-t-on appris jeudi 21 février. 

Il avait été placé en garde à vue à Mulhouse

Vendeur de téléphones à Mulhouse, Benjamin W. est le plus visible sur des vidéos montrant plusieurs personnes injuriant l'académicien. "Espèce de sioniste de merde !", "sale raciste !", "elle est à nous, la France !", avait-il notamment proféré, vêtu d'un gilet jaune, à l'adresse du philosophe qui n'a pas porté plainte. Le parquet de Paris avait ouvert dimanche une enquête préliminaire pour "injure publique en raison de l'origine, l'ethnie, la nation, la race ou la religion".

Le suspect avait été placé en garde à vue mardi soir à Mulhouse (Haut-Rhin) après avoir répondu à une convocation de la police judiciaire. Il est sorti du commissariat jeudi après-midi par une porte dérobée, rapporte France Bleu Alsace. 

Vous êtes à nouveau en ligne