DIRECT. Quelque 20 000 personnes rassemblées à Paris pour dire non à l'antisémitisme, selon les organisateurs

FRANCE 3

Les responsables des cultes et d'organisations laïques appellent au "sursaut des consciences" face à l'antisémitisme en France, dans une déclaration commune.

Des milliers de personnes se sont rassemblées mardi 19 février au soir dans toute la France pour dire non à l'antisémitisme, à l'appel d'une cinquantaine de partis, d'associations et de mouvements. Selon les organisateurs, les manifestants étaient 20 000 place de la République à Paris. D'autres manifestations ont été organisées dans de nombreuses villes de France. A Lyon comme à Lille et Marseille, plus d'un millier de personnes se sont ainsi réunies.

De nombreuses personnalités présentes. La maire de Paris, Anne Hidalgo, le chef de file de Générations, Benoît Hamon, la présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, le secrétaire national du PCF, Fabien Roussel, le président des Républicains, Laurent Wauquiez, des députés LREM et des représentants de la France insoumise ont notamment été aperçus. De même que les anciens présidents François Hollande et Nicolas Sarkozy. Des "gilets jaunes" se sont également rendus à la manifestation, notamment Côme Dunis et Frédéric Mestdjian, de la liste "Ralliement d'initiative citoyenne".

Une gerbe déposée au Mémorial de la Shoah par Emmanuel Macron. "La République est un bloc", a dit Emmanuel Macron au Mémorial de la Shoah, à Paris, où il s'est rendu mardi en fin de journée en compagnie des présidents des deux chambres du Parlement, Gérard Larcher et Richard Ferrand, pour se recueillir et déposer une gerbe.

 Les responsables des cultes et d'organisations laïques appellent au "sursaut des consciences" face à l'antisémitisme en France, dans une déclaration commune lue, à l'issue d'une réunion mardi soir avec le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner. Les actes antisémites "meurtrissent la France toute entière", ont ajouté les représentants de tous les cultes (juif, catholique, protestant, orthodoxe, musulman, bouddhiste), les principales obédiences franc-maçonnes et les organisations laïques.

Le chef de l'Etat au cimetière profané de Quatzenheim. Absent du rassemblement contre l'antisémitisme organisé dans la soirée, Emmanuel Macron s'est rendu après-midi à Quatzenheim (Bas-Rhin), où quelque 80 tombes d'un cimetière juif alsacien ont été découvertes profanées. Ces sépultures ont été marquées à la bombe de croix gammées, annonce la préfecture du Bas-Rhin. Mardi soir, le président de la République doit se recueillir au Mémorial de la Shoah à Paris aux côtés de Gérard Larcher et Richard Ferrand.

Le président n'est pas favorable à la pénalisation de l'antisionisme. Le président s'est prononcé mardi contre la pénalisation de l'antisionisme, une proposition de députés en réaction à la récente multiplication des actes antisémites en France. "Je ne pense pas que pénaliser l'antisionisme soit une solution", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse conjointe avec son homologue géorgienne, Salomé Zourabichvili. 

23h26 : @anonyme Difficile de vous répondre. Il n'y a pas eu de comptage officiel. Et pas de comptage global. Par exemple, à Paris, les organisateurs ont recensé environ 20 000 personnes sur la place de la République. A La Rochelle (Charente-Maritime), plusieurs dizaines de personnes étaient rassemblée sur le Vieux Port, selon France Bleu La Rochelle. A Lille (Nord), La Voix du Nord évoque environ 1 500 personnes réunies place de la République.

23h26 : Bonjour, des informations sur le nombre de participants aux rassemblements contre l’antisémitisme ?

22h14 : "Fâchés, oui. Mais pas fachos." Des "gilets jaunes" se sont mobilisés lors des manifestations contre l’antisémitisme, un peu partout en France. "On n’est pas du tout racistes, pas plus vers les juifs que les musulmans ou que les autres religions. On est tous Français avant tout, de toutes les couleurs et citoyens", a notamment expliqué une "gilet jaune", à Toulouse (Haute-Garonne).

(FRANCE 3)

22h04 : François Bayrou, président du MoDem, était présent place de la République contre l'antisémitisme.

22h02 : A Paris, les organisateurs du rassemblement contre l'antisémitisme ont compté quelque 20 000 personnes sur la place de la République.

20h46 : Olivier Faure, premier secrétaire du PS, à l'origine des rassemblements contre l'antisémitisme, remercie les personnes qui se sont déplacées. Il partage une photo de la place de la République, à Paris.

20h38 : "La République est un bloc." C'est ce qu'a déclaré le chef de l'Etat au Mémorial de la Shoah, à Paris. Cet après-midi, il s'était recueilli dans le cimetière juif de Quatzenheim (Bas-Rhin), où une centaine de tombes ont été profanées.

20h35 : Du monde est également rassemblé à Nîmes (Gard).

20h21 : Marine Le Pen, présidente du RN, ne participe pas au rassemblement contre l'antisémitisme qui a lieu en ce moment à Paris. Le Rassemblement national n'a pas été convié par le PS, à l'origine de l'événement. La dirigeante a déposé, cet après-midi, une gerbe de fleurs sur une stèle en hommage à Ilan Halimi. La semaine dernière, deux arbres plantés en hommage au jeune homme ont été retrouvés sciés à Sainte-Geneviève-des-Bois (Essonne).

20h20 : Jean-Luc Mélenchon, leader de la France insoumise, participe au rassemblement contre l'antisémitisme, à Marseille.

20h07 : "Un certain nombre d'individus provoquent, insultent l'autorité de l'État, l'État doit répondre. Je suis sûr qu'il le fera, mais il faut le faire maintenant et avec une fermeté extrême", a déclaré Nicolas Sarkozy, présent place de la République, à Paris.

20h05 : Il est 20 heures, voici les principaux titres :

• Des milliers de personnes sont rassemblées à Paris contre l'antisémitisme. Tout à l'heure, Emmanuel Macron s'est rendu au Mémorial de la Shoah. Dans une déclaration commune, les responsables des cultes ont appellé au "sursaut des consciences". Suivez les rassemblements dans notre direct.

• Lyon affronte le FC Barcelone dans le cadre de la Ligue des Champions. Comme attendu, c'est Martin Terrier qui se glisse dans l'attaque lyonnaise à la place de Maxwell Cornet. Du côté catalan, la configuration est plus défensive que d'habitude. Suivez la rencontre par ici.

• Un homme a blessé cet après-midi par arme blanche deux passants sur la Canebière, avant d'être tué par des policiers. Le procureur annonce que cette attaque "un acte de droit commun". En clair, il ne s'agit pas d'un acte terroriste.

• Karl Lagerfeld est mort à l'âge officiel de 85 ans. Voici sept choses que vous ignorez peut-être sur le créateur, et un recueil de citations. "S'il m'arrive quelque chose, Choupette est mon héritière", avait affirmé le styliste en 2015. Mais la chatte du créateur peut-elle vraiment hériter d'une partie de sa fortune ? La réponse est dans notre article.

19h32 : "L'antisémitisme, c'est un fléau, c'est une attaque contre la République, juge François Hollande. L'antisémitisme, ce n'est pas l'affaire des juifs. C'est l'affaire de tous les Français."

19h30 : "Nous ne tolérons jamais et nous ne tolérerons pas des attaques à l'encontre de nos compatriotes juifs", a déclaré Richard Ferrand, le président de l'Assemblée nationale, en sortant du Mémorial de la Shoah.

19h29 : Emmanuel Macron, Richard Ferrand et Gérard Larcher, ont longé le "Mur des noms" au Mémorial de la Shoah.

19h22 : 300 personnes à la Roche sur Yon contre l’antisémitisme, place Napoléon

19h21 : Des rassemblements contre l'antisémitisme ont également lieu à Pau (Pyrénées-Atlantiques), Nice (Alpes-Maritimes) et à Cherbourg (Manche) ou encore la Roche-sur-Yon (Vendée).

19h06 : On poursuit notre tour de France des rassemblements contre l'antisémitisme. On passe par Toulouse (Haute-Garonne), Lille (Nord) et Tours (Indre-et-Loire).

19h01 : De gauche à droite, Gérard Larcher (président du Sénat), Emmanuel Macron et Richard Ferrand (président de l'Assemblée nationale) se recueillent au Mémorial de la Shoah.



(FRANCEINFO)

18h55 : #MarcheContreLantisemitisme déjà bcp de monde A la manifestation de #lyon contre l'#antisémitisme #CaSuffit

18h55 : Il y a également un rassemblement à La Rochelle (Charente-Maritime) ou encore à Lyon (Rhône).


19h01 : Brigitte et Emmanuel Macron arrivent au Mémorial de la Shoah.



(FRANCEINFO)

18h46 : Des rassemblements contre l'antisémitisme ont lieu dans de nombreuses en France. C'est le cas, par exemple, à Dijon (Côte d'Or), ou encore à Bordeaux (Gironde).

18h44 : La déclaration commune des responsables des cultes a été lue, sur le perron du ministère de l'Intérieur, par le pasteur François Clavairoly, président de la Fédération protestante de France.

18h38 : La place de la République, à Paris, se remplit peu à peu, comme le montre cet internaute.

18h37 : Dans une déclaration commune, les responsables des cultes appellent au "sursaut des consciences".

18h28 : A Paris, le rassemblement contre l'antisémitisme se tient place de la République. Les accès au métro sont fermés.

18h02 : Avant de passer le relais, on fait un dernier point sur l'actualité :

• La mode est en deuil : Karl Lagerfeld, star planétaire de la haute couture qui a relancé la maison Chanel, créateur flamboyant au look unique et aux défilés spectaculaires, est mort à l'âge officiel de 85 ans. Voici sept choses que vous ignorez peut-être sur le créateur, et un recueil de citations.

• Un homme a blessé cet après-midi par arme blanche deux passants sur la Canebière à Marseille, avant d'être lui-même blessé par la police par arme à feu, a appris franceinfo de source policière.

• L'Assemblée nationale a adopté en première lecture le projet de loi "pour une école de la confiance", qui vise selon Jean-Michel Blanquer à "élever le niveau général" et assurer "la justice sociale", mais est critiqué par les oppositions de droite comme de gauche.

• Édouard Philippe a appelé à "l'union sacrée" dans la lutte contre l'antisémitisme, juste avant un rassemblement à Paris.

15h56 : Des députés membres du groupe d'études de l'Assemblée nationale sur l'antisémitisme veulent pénaliser l'antisionisme. Un tel texte suscite de vifs débats, y compris au sein de la majorité. Car légiférer sur cette question est complexe. Franceinfo vous explique pourquoi.

Rassemblement de \"gilets jaunes\" pour dénoncer l\'antisémitisme, place de la République, à Paris, le 18 février 2019.


(MAXPP)

15h43 : "C'est une victoire importante et un coup d'arrêt pour ce torchon antisémite qui répand la haine des juifs depuis des années", s'est réjoui Sacha Ghozlan, président de l'Union des étudiants juifs de France (UEJF).

15h44 : Le compte Twitter de l'hebdomadaire d'extrême droite Rivarol a été suspendu après de "multiples signalements" des pouvoirs publics et des associations.

15h01 : En France, il n'existe pas de statistique officielle sur le nombre de juifs qui décident de quitter le pays pour s'installer à l'étranger ou dans une autre ville française. Selon Marc Knobel, historien et directeur des études au Crif, cité par Libération, "Entre 2000 et 2017, 55 049 juifs" français ont quitté la France. Selon ce document du Parlement européen, la France comptait quelque 456 000 juifs en 2017.

Vous êtes à nouveau en ligne