Aisne : le département demande des contreparties aux bénéficiaires du RSA

FRANCE 2

Dans l'Aisne, des milliers de bénéficiaires du RSA vont devoir travailler en contrepartie de leurs allocations.

L'Aisne est l'un des départements les plus pauvres de France. 38 000 personnes touchent le revenu de solidarité active (RSA), soit 12% de la population active. Pour les remettre au travail, le département vient de voter des mesures inédites. "Il s'agit de rendre davantage acteur le bénéficiaire du RSA", explique Nicolas Fricoteaux, le président UDI du conseil départemental de l'Aisne. En clair, les bénéficiaires auront désormais des devoirs.

Les aides seront réduites en cas de non-respect des engagements

Ils devront consacrer 35 heures par semaine à une activité, comme chercher un travail, passer son permis de conduire ou effectuer du bénévolat. Les premiers concernés semblent convaincus. "On réapprend une activité. On ne reste pas sans rien faire et on a des aides pour les papiers", précise une bénéficiaire. En cas de non-respect des engagements, les allocations seront réduites. L'objectif pour le département : réduire les allocataires du RSA et ralentir la spirale du chômage.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne