Bygmalion : la réplique de Nicolas Sarkozy

France 3

Avant ce mardi 6 septembre, Nicolas Sarkozy n'avait pas réagi à la demande de renvoi devant la justice dans le cadre de l'affaire Bygmalion.

C'est sa première réaction publique après les réquisitions du parquet. À peine monté à la tribune, le candidat Nicolas Sarkozy se veut offensif et met tout de suite les choses au clair. "Aucune manœuvre, aucune manipulation, aussi honteuse soit-elle, ne me détournera d'un centimètre de ma volonté absolue de construire avec vous une alternance forte, une alternance franche, une alternance perceptible par tous les Français", a déclaré Nicolas Sarkozy, ce mardi 6 septembre, lors d'un meeting à Poissy (Yvelines).

La thèse d'une manœuvre politique

Un peu plus tôt, plus d'une centaine de fervents militants l'attendaient pour une séance de dédicace. La thèse d'une manœuvre politique visant à affaiblir Nicolas Sarkozy, tous ici en sont convaincus. Depuis hier, Nicolas Sarkozy est menacé d'un procès dans l'affaire Bygmalion. Une perspective qui pourrait ternir sa campagne de la primaire de la droite et du centre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne