Guadeloupe : le président de la région Ary Chalus et l'ancienne ministre Marie-Luce Penchard placés en garde à vue pour détournement de fonds publics

Ary Chalus et Marie-Luce Penchard, respectivement président et vice-présidente de la région Guadeloupe, ici le 29 juin 2018 à Matignon.
Ary Chalus et Marie-Luce Penchard, respectivement président et vice-présidente de la région Guadeloupe, ici le 29 juin 2018 à Matignon. (JACQUES DEMARTHON / AFP)

L'enquête porte sur une embauche litigieuse à la région et à la mairie de Basse-Terre.

Le président LREM de la Région Guadeloupe, Ary Chalus, et sa vice-présidente, Marie-Luce Penchard, ont été placés en garde à vue, mercredi 30 octobre, pour détournement de fonds publics en lien avec une embauche, a annoncé le procureur de Basse-Terre, Jean-Luc Lennon.

Marie-Luce Penchard, ancienne ministre de l'Outremer dans les gouvernements Fillon, cumule sa fonction de vice-président de la région avec celle de maire de Basse-Terre.

"Le chevauchement de ces recrutements interpelle"

L'enquête porte sur des soupçons de détournement de fonds publics en lien avec l'embauche simultanée de Pascal Averne comme directeur de cabinet à la mairie de Basse-Terre et comme inspecteur général des services au Conseil régional de Guadeloupe. "Deux emplois à temps plein cumulés (...) sauf à établir que l’un des deux était fictif", écrivait Guadeloupe la 1ère en mars.

"C'est le chevauchement de ces recrutements qui interpelle", explique le procureur à l'AFP. L'enquête doit s'attacher à déterminer "les modalités de ces recrutements". pascal Averne avait été placé en garde à vue il y a deux semaine, et en était ressorti libre.

Vous êtes à nouveau en ligne