A Guéret, grande mobilisation de défense des services publics

(En 2005, ils étaient 6.000 dans les rues de Guéret pour défendre les services publics © MAXPPP)

En 2005, 6.000 personnes avaient manifesté à Guéret (Creuse) pour défendre le maintien des services publics. Ce samedi, 10 ans plus tard, une nouvelle journée de mobilisation nationale est organisée et, cette fois-ci, 10.000 personnes sont attendues.

Les services publics se font de plus en plus rares dans les campagnes et petites villes. Une manifestation nationale se prépare ce samedi à Guéret, commune de 14.000 habitants, contre la fermeture des petits hôpitaux, des bureaux de la Poste ou encore des gares.

10 ans après, toujours mobilisés

Mars 2005, ils étaient 6.000 à défiler dans les rues de Guéret (Creuse) pour dire leur colère après la fermeture de nombreux services de l’Etat. 260 élus avaient aussi présenté leur démission symbolique.

Dix ans plus tard, une nouvelle manifestation nationale est prévue et cette fois-ci près de 10.000 personnes sont attendues. Selon les organisateurs, depuis 2005, les choses ne se sont pas améliorées dans les zones rurales. Pour le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez : "Les pouvoir publics ne respectent plus rien. Ils investissent plus, ils mettent plus d’argent dans les services publics et donc il faut que ça change."

 

"Ça se dégrade à tous les niveaux et dans tous les services publics" Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT
--'--
--'--

Point départ d'un mouvement anti-austérité ?

Au-delà de la manifestation de ce samedi, des tables rondes et des débats sont prévues tout le week-end. Les organisateurs espèrent que ce sera le point départ d’un grand mouvement anti-austérité. Dès dimanche 14 juin, des assises nationales de défense et de développement des services publics seront officiellement lancées. 

Vous êtes à nouveau en ligne