A Grasse, un homme vivait reclus dans sa chambre depuis 20 ans

La ville de Grasse (Alpes-Maritimes) le 7 septembre 2007.
La ville de Grasse (Alpes-Maritimes) le 7 septembre 2007. (RUTH TOMLINSON / ROBERT HARDING HERITAGE / AFP)

Les policiers sont intervenus à son domicile après avoir été prévenus par sa mère. Elle craignait que son fils de 61 ans ne se suicide en avalant des médicaments.

Il est hirsute, le teint blafard, le corps recouvert de croûtes et de saleté. Un sexagénaire a été découvert à Grasse (Alpes-Maritimes) lundi 12 octobre dans sa chambre, où il vivait reclus depuis... vingt ans. Il souffre visiblement de troubles mentaux, selon un article de Nice-Matin publié jeudi 15 octobre.

Appelés par sa mère, une octogénaire, les policiers venus en renfort des pompiers ont dû menotter l'homme, car il s'est jeté sur eux quand il les a aperçus. Sa mère craignait que son fils de 61 ans ne se suicide en avalant des médicaments.

"Une chambre pleine d'immondices, plongée dans le noir"

"Sa chambre était pleine d'immondices, les rideaux étaient tirés, et lui-même portait des cheveux longs, très sales, avait de nombreuses croûtes et était dans un état de saleté repoussant", décrit une source policière. Il a "vécu vingt ans enfermé dans sa chambre plongée dans le noir", précise Nice-Matin.

Selon sa mère, le sexagénaire vivait reclus depuis vingt ans dans sa chambre, où elle lui faisait passer ses repas par la porte entrouverte. L'homme a été transporté vers un hôpital et son cas a été signalé aux services sociaux.

Vous êtes à nouveau en ligne