A Biarritz, le quartier de la Négresse au coeur d'une polémique

(Le quartier de la Négresse, à Biarritz © MAXPPP)

Une banderole annonçant les traditionnelles fêtes de la Négresse à Biarritz et présentant le dessin d'une femme noire de profil a été prise en photo et publiée sur Twitter. Une banderole qui provoque la colère le président de la Licra. Sauf que la Négresse est le nom d'un quartier biarrot, d'une gare et même d'un péage, et ce depuis 100 ans. Le maire de Biarritz se dit consterné par la polémique.

Le quartier de la Négresse à Biarritz est au coeur d'une petite polémique, qui a éclaté il y a quelques jours sur les réseaux sociaux. En cause, le nom des fêtes du quartier qui ont lieu en ce moment : les "fêtes de la Négresse", et c'est notamment une banderole qui a mis le feu aux poudres, on y voit le dessin d'un visage de femme noire de profil. Une "honte" pour la Licra, une polémique stérile et consternante pour le maire de la ville.

Un dessin colonial ?

La banderole en question était là pour annoncer l'événement, tout simplement. Elle a été prise en photo, puis postée sur le réseau social Twitter. Mais le dessin n'a pas plus du tout au président de la Licra, la ligue internationale contre le racisme, Alain Jakubowicz. "Nausée", "honte", ce dernier n'a pas de mots assez durs pour décrire cette banderole. Et il l'a fait savoir sur Twitter. 

Sauf qu'il ignorait manifestement que la Négresse est un quartier historique de Biarritz, auquel ses habitants sont très attachés. Ils l'ont fait savoir à l'intéressé, coupable tantôt de "passer pour un imbécile", ou encore d'inculture flagrante.

"Cette manifestation" , se défend Alain Jakubowicz, "doit avoir lieu jusqu'au 14 juillet et indique clairement 'la négresse' sans préciser que c'est un quartier, et pour ceux qui n'auraient pas compris, on y adjoint une caricature on ne peut plus caricaturale de la femme noire, de la négresse, avec le gros nez, les grosses lèvres, c'est un dessin colonial, clairement !".

 

"C'est un dessin colonial, clairement", Alain Jakubowicz, président de la Licra
--'--
--'--

"Le nom de la Négresse est un nom qui a plus d'un siècle "

L'élu (MoDem) de la ville, Michel Veunac, n'en revient toujours pas qu'une telle polémique puisse éclore : "je suis totalement consterné, c'est ridicule. Il y a des mots qui touchent, il y a des mots qui blessent, il y a des mots qui ont un sens, mais le nom de la Négresse est un nom qui a plus d'un siècle."  

Depuis le 19e siècle en effet, le quartier porte ce nom, tout comme la gare, et le péage voisin. Ce qui ne change absolument rien pour Alain Jakubowicz, qui insiste : "je suis sûr qu'il y a des noms de substitution qui iraient très bien" .

La polémique se poursuit sur Twitter

Comme souvent, certains utilisateurs du site de microblogging ont tourné la situation en dérision, raillant le patron de la Licra, et demandant ironiquement à ce que l'on change le nom du groupe de musique "Les négresses vertes", ou encore celui de la marque de rhum "Negrita".

 

 

 

Vous êtes à nouveau en ligne