Commémoration : un 8 mai très politique

FRANCE 3

C'était il y a 71 ans, le 8 mai 1945, la victoire des Alliés sur l'Allemagne nazie. Ce dimanche matin, la commémoration du 8 mai a pris une tonalité très politique à un an de l'élection présidentielle.

Un 8 mai aux accents particuliers cette année. Pour la dernière fois, François Hollande a présidé cette commémoration dans l'exercice de son quinquennat. Lors de l'hommage aux combattants de la seconde guerre mondiale, le chef de l'État a ravivé la flamme sous l'Arc de triomphe, puis il s'est recueilli quelques instants sur la tombe du Soldat inconnu.

Message politique du président de la République

Le chef de l'État a salué les vétérans avant de rejoindre les tribunes. À un an de l'élection présidentielle, Nicolas Sarkozy s'est déplacé pour assister à la cérémonie. Il ne l'avait pas fait depuis 2012. "C'est un moment de rassemblement, on doit tous communier dans le souvenir de tous ceux qui sont morts", a déclaré le président Les Républicains. François Hollande a démenti être déjà en campagne pour sa réélection, mais il a délivré un message très politique en assurant "avoir bien redressé le pays".
Attendu à Orléans, Emmanuel Macron a tenu à rejoindre le gouvernement sous l'Arc de triomphe. Le parcours présidentiel a bénéficié cette année d'une météo radieuse.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne