500 policiers et gendarmes mobilisés pour "Tel Aviv sur Seine"

(La Mairie de Paris a maintenu l'opération mais a renforcé la sécurité. La proximité des berges de la Seine augmente les risques © MaxPPP)

Depuis ce week-end, l'opération Tel Aviv sur Seine enflamme les débats. Face aux opposants, la mairie de Paris a maintenu l'événement ce jeudi mais elle a mis en place un dispositif de sécurité d'ampleur pour éviter tout débordement.

Gros dispositif de sécurité ce jeudi à Paris pour l'opération Tel Aviv sur scène. Des portiques de sécurité ont été installés en urgence dans la nuit à tous les points d’entrée de Paris Plage, sur les quais de Seine. Les autorités ne veulent prendre aucun risque après la polémique suscitée par la mise à l’honneur de la ville israélienne de Tel-Aviv ce jeudi dans la capitale.

A LIRE AUSSI ►►►"Tel-Aviv sur Seine" : Coquerel veut faire "une belle journée pour la paix"

L’évènement a pris une ampleur considérable après que politiques et internautes aient accusé la mairie de Paris d’afficher ainsi son soutien à la politique d’Israël, dans un contexte d’attentat d’extrémistes juifs.

Contre-manifestations dès midi au même endroit

L’ultime réunion de préparation s’est tenue mercredi soir à la préfecture pour affiner le dispositif de sécurité. Les fouilles approfondies des sacs seront effectuées par 500 policiers et gendarmes mobilisés pour l’occasion.

Sur les réseaux sociaux, la mobilisation s’organise pour contrer cette opération portée à bout de bras par la maire de Paris, Anne Hidalgo. Plusieurs associations se sont donné rendez-vous à partir de midi, au même endroit. Les autorités n’ont pas interdit le rassemblement. 

Vous êtes à nouveau en ligne