Société : le Noël d'entreprise

Leonardo DiCaprio nous parle de cinéma et de son histoire. Quelle serait la petite surprise de Noël qui vous ferait plaisir de la part de votre patron ? Une prime ? Fiscalement, les entreprises préfèrent les chèques cadeaux. Ils se sont levés tôt pour ne rien rater de la fête. Ils sont tous là pour le Noël de leur entreprise. Une grande fête foraine pour petits et grands, tout est gratuit. Il n'y a plus beaucoup d'entreprises qui font ça. Les enfants sont heureux. Tous les ans, ils viennent en famille. Il y a un bon spectacle. C'est une autre ambiance, on voit nos collègues. Pas question que le comité d'entreprise rogne sur ce moment de convivialité. 6 000 personnes sont invitées. Pour cette fête, le CE a dépensé 130 000 euros. Le personnel est bénévole, le budget est consacré aux animations. Bonne journée, bon spectacle. On a acheté 4 000 jouets, 21 euros le jouet. C'est surtout un moment de convivialité qu'on partage ensemble. Les parents ne pourraient jamais obtenir ces jouets à ce prix. Les jouets ont été commandés chez ce grossiste alsacien. Il y a 2 mois, son entrepôt était encore plein. Les acheteurs négocient auprès des fabricants. Ici, les commandes se font à très grande échelle. On travaille avec toutes les marques. Notre clientèle représente 12 000 CE en France et collectivités. Pour les petites entreprises qui n'ont pas de CE, cela dépend dé la générosité du patron. Beaucoup optent pour le chèque cadeau. Ce dirigeant offre des bons d'achat à ses salariés, un cadeau facile a gérer, avantageux pour le personnel et l'entreprise. Pour des raisons fiscales, si je verse 100 euros en prime, cela me coûtera 150 euros. Eux, cela va leur rapporter entre 75 et 80 euros. Les employés ont tous reçu 55 euros. Cela contribuera pour mon budget cadeau pour la famille. Les entreprises essaient de conserver la tradition, chacune à sa manière.

Leonardo DiCaprio nous parle de cinéma et de son histoire.

Quelle serait la petite surprise de Noël qui vous ferait plaisir de la part de votre patron ? Une prime ? Fiscalement, les entreprises préfèrent les chèques cadeaux.

Ils se sont levés tôt pour ne rien rater de la fête. Ils sont tous là pour le Noël de leur entreprise. Une grande fête foraine pour petits et grands, tout est gratuit.

Il n'y a plus beaucoup d'entreprises qui font ça. Les enfants sont heureux.

Tous les ans, ils viennent en famille.

Il y a un bon spectacle.

C'est une autre ambiance, on voit nos collègues.

Pas question que le comité d'entreprise rogne sur ce moment de convivialité. 6 000 personnes sont invitées. Pour cette fête, le CE a dépensé 130 000 euros. Le personnel est bénévole, le budget est consacré aux animations.

Bonne journée, bon spectacle.

On a acheté 4 000 jouets, 21 euros le jouet. C'est surtout un moment de convivialité qu'on partage ensemble.

Les parents ne pourraient jamais obtenir ces jouets à ce prix. Les jouets ont été commandés chez ce grossiste alsacien. Il y a 2 mois, son entrepôt était encore plein. Les acheteurs négocient auprès des fabricants. Ici, les commandes se font à très grande échelle.

On travaille avec toutes les marques. Notre clientèle représente 12 000 CE en France et collectivités.

Pour les petites entreprises qui n'ont pas de CE, cela dépend dé la générosité du patron. Beaucoup optent pour le chèque cadeau. Ce dirigeant offre des bons d'achat à ses salariés, un cadeau facile a gérer, avantageux pour le personnel et l'entreprise.

Pour des raisons fiscales, si je verse 100 euros en prime, cela me coûtera 150 euros. Eux, cela va leur rapporter entre 75 et 80 euros.

Les employés ont tous reçu 55 euros.

Cela contribuera pour mon budget cadeau pour la famille.

Les entreprises essaient de conserver la tradition, chacune à sa manière.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne