Un quatrième nourrisson décédé à l'hôpital de Chambéry

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

On l'apprend aujourd'hui. Un quatrième nourrisson a succombé à l'hôpital de Chambéry au mois de mars dernier. L'enfant avait reçu une poche de nutriments du laboratoire Marette, le même qui avait fourni les poches administrées à trois autres bébés décédés au mois de décembre.

Il serait décédé
d'une façon très soudaine. Quand Matheo est entré dans le service de
réanimation néonatale de l'hôpital de Chambéry, "il allait très bien",
rapportent ce matin nos confrères du Dauphin e Libéré  dans leur édition en ligne.

L'enfant avait aussi reçu une poche de nutriments du laboratoire Marette

L'enfant a pourtant
succombé après avoir reçu une poche de nutriments, la même que
celles qui ont été administrées au mois de décembre à trois autres bébés, eux
aussi décédés
.

Ce mercredi matin,
la ministre
de la Santé, Marisol Touraine, a confirmé le décès de ce quatrième bébé. Elle
a par ailleurs indiqué que la poche de nutriments qu'il avait reçue venait du
laboratoire Marette, comme pour les trois autres victimes. Mais la ministre d'affirmer
sur BFM TV/RMC qu'il ne s'agissait  "pas du même lot " que celui
incriminé dans la mort de Milie, Théo et Chloé.

"Nous avons besoin de poursuivre l'enquête"  (ministre)

"Il est trop tôt
pour savoir si les causes de la mort de ce bébé sont les mêmes
" que pour
les trois autres, a par ailleurs souligné Marisol Touraine. "Nous avons besoin de
poursuivre l'enquête"
dont les premiers résultats seront dévoilés "probablement
en milieu de semaine prochaine
", a-t-elle poursuivi.

Les familles des trois nourrissons décédés en décembre ont porté plainte
contre l'hôpital et une enquête administrative et sanitaire a été ouverte. Parallèlement,
une information judiciaire contre X pour "homicide et blessures
involontaires" est en cours. Elle vise notamment le
laboratoire qui a fabriqué les poches mais aussi les conditions d'administration
de ces poches.

►►► A LIRE AUSSI | Bébés morts à Chambéry : la production d'un labo suspendue

Vous êtes à nouveau en ligne