Près de 6.000 handicapés privés de rentrée scolaire

(XAVIER DE FENOYL Maxppp)

Entre 5.000 et 6.000 handicapés ont raté leur rentrée scolaire cette année, faute de personnel spécialisé suffisant. La création de 1.500 postes d'auxiliaires de vie scolaire, prévus par le gouvernement, est attendue avec impatience par les associations d'élèves handicapés.

La faute au manque d'anticipation du gouvernement : la FNASEPH
(Fédération nationale des associations au service des élèves présentant une situation
de handicap) met en lumière le nombre d'élèves handicapés, entre 5.000 et
6.000 chaque année selon ses décomptes, qui restent sur le pas de la porte
faute de personnel accompagnant.

1.500 postes ont bien été créés, mais la répartition
par académie a été faite tardivement, en septembre, dénonce Sophie Cluzel de la
FNASEPH : "Depuis que cette fonction d'accompagnant existe, les enfants
n'ont jamais eu de professionnels à côté d'eux. Ce sont des gens qui ont le
bac, motivés, qui montrent un vrai engagement dans ce qu'ils font, mais qui
n'ont bénéficié que de 60 heures de formation, au mieux. On n'apprend pas un
métier en 60 heures
". La FNASEPH doit présenter, sur ces questions, l'ensemble
de son bilan chiffré ce jeudi.

Avec ces 1.500 postes supplémentaires, les AVSi (Auxiliaires
de vie scolaire individuels (AVSi) sont aujourd'hui près de 11.000 en France. C'est
encore trop peu : le nombre des enfants handicapés, scolarisés en milieu
ordinaire grâce à ce personnel, augmente chaque année. Selon le ministère de
l'Education nationale, leur nombre s'élevait à 210.400 à la rentrée 2011, contre
227.000 cette année.

Vous êtes à nouveau en ligne