Plus de 800.000 médicaments illicites saisis en France

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

L'organisation policière Interpol a mené une vaste opération coup de poing ces dernières semaines contre les sites Internet de vente de médicaments. Près de dix millions de médicaments de contrefaçon ou de contrebande ont été saisis dans 99 pays dont 812.000 en France.

Face à la recrudescence de faux médicaments vendus sur
internet, Interpol, l'organisation de coopération policière mène différentes
actions pour lutter contre la criminalité pharmaceutique. Ces dernières semaines, une vaste opération "Pangea VI" a été menée dans 99 pays
ciblant 17.000 sites vendant des médicaments. Résultat de ce coup de filet, près de dix millions de médicaments contrefaits ont été saisis.

Grâce à cette opération, plus de 812.000 médicaments de contrefaçon et de contrebande ont été saisis en France par les douanes. Les trois quarts des faux médicaments ont été interceptés à l'aéroport de Roissy. La plupart viennent d'Inde, de Singapour et de Thaïlande. Les agents des douanes ont saisi des produits dopants ou encore des médicaments sans autorisation de mise sur le marché. Sur
les 17.000 sites Internet ciblés à l'occasion de l'opération Pangea VI, plus de 9.000 sites ont été fermés et 58 personnes
interpellées.

"On vide l'océan avec une petite cuillère"

Les quantités saisies sont en augmentation de 100% par rapport à
la même opération menée en 2012
. Mais même si les quantités saisies sont importantes, pour Interpol ce n'est finalement qu'une goutte d'eau. Interpol a conscience "de vider l'océan avec une petite cuillère " explique Aline Plançon d'Interpol. A l'occasion de ce coup de filet, 29 procédures judiciaires ont été engagées. Douze ont débouché sur des décisions judiciaires allant d'un an de prison avec sursis à un simple rappel à la loi.

De plus en plus de médicaments vendus sur internet

Les médicaments contrefaits saisis représentent une valeur
de près de 30 millions d'euros, certains sont potentiellement mortels. "De
plus en plus de médicaments sont vendus sur Internet
, et trouvent des acheteurs
"
explique Aline Plançon, sous-directrice du programme sur la criminalité
pharmaceutique pour Interpol.

Les faux médicaments peuvent ne pas contenir la
bonne substance active, ou pas le bon dosage. Les risques pour les patients
sont importants : dans le pire des cas, les faux médicaments peuvent provoquer
une crise cardiaque, un coma, ou la mort. D'après l'Organisation mondiale de la
santé (OMS), 50% des médicaments vendus sur Internet seraient des contrefaçons.
  

Vous êtes à nouveau en ligne