Ondes: pas d'effet avéré sur la santé mais mieux vaut se limiter

(Tanusha Fotolia.com)

Dans son avis rendu public mardi, l'Agence nationale sanitaire estime que l'exposition aux ondes électromagnétiques - les téléphones portables - peut provoquer des modifications biologiques sur le corps, mais que les données scientifiques disponibles ne montrent pas d'effet avéré sur la santé. Elle recommande tout de même de limiter l'exposition aux ondes.

Faut-il avoir peur des ondes ? Oui, mais pas trop, répond en substance l'Anses, l'Agence nationale sanitaire, qui vient de rendre public son avis.

Un avis entre-deux, donc. L'Anses estime que l'exposition aux ondes électromagnétiques peut provoquer des modifications biologiques sur le corps, mais qu'en l'état des connaissance scientifiques il n'y a pas "d'effet avéré" sur la santé. Du coup, il n'est pas nécessaire, selon elle, de modifier la réglementation actuelle - même si elle recommande tout de même de limiter l'exposition aux ondes, notamment pour les enfants et les utilisateurs intensifs.

Effets biologiques contre effets sanitaires

Tout est dans les mots, ou presque. Les effets biologiques, rappelle l'Anses, sont des "changements d'ordre biochimique, physiologique ou comportemental qui sont induits dans une cellule, un tissu ou un organisme, en réponse à une stimulation extérieure" . Un effet sanitaire n'intervient que "*lorsque les effets biologiques dépassent les limites d'adaptation du système biologique ". *  Ce qui n'est pas le cas, donc.

Le dernier avis de l'Anses datait de 2009. Et il n'a pas énormément changé. Pendant deux ans, les 16 experts de l'Anses, l'Agence nationale sanitaire, ont passé en revue les centaines d'études scientifiques disponibles sur le sujet pour se faire une opinion. Qui n'est pas très tranchée donc.