Nouvelle vie pour un observatoire ukrainien abandonné

On l’appelle l’Eléphant blanc. Perché à 2000 mètres d’altitude dans les Carpates ukrainiennes, cet observatoire est abandonné depuis plus de 70 ans.

Autrefois polonais, occupé par l’Armée rouge puis par les nazis, l’observatoire est aujourd’hui en territoire ukrainien. Il n’a jamais vraiment fonctionné et ne servait plus que de refuge aux randonneurs. Vassili Fitsak est membre d'une petite équipe stationnée sur place : « Il n’y avait pas de toit, tous les étages s’étaient effondrés, ce qui a produit un amoncellement de briques, de pierres,  et par-dessus, les ordures que les touristes ont laissé là pendant des années. La hauteur des tas de débris atteignait environ deux mètres ».

Deux mois par an sans nuages

Des scientifiques tentent aujourd’hui de donner une nouvelle vie à cet observatoire improbable qui, de toute façon, ne bénéficie que de 60 jours sans nuages par an. Ils veulent en faire un centre de recherches sur la faune, la flore et la météorologie. Mais l’argent manque et la météo bloque le chantier six mois sur douze. Entre tempêtes et tourmentes de l’Histoire, tout décidément semble se liguer contre cet observatoire de l’impossible.

Vous êtes à nouveau en ligne