Mars : selon le président du Cnes, La France a "une école scientifique fantastique"

FRANCEINFO

Jean-Yves Le Gall, président du Centre national d’études spatiales (Cnes), est invité dans le JT du soir de franceinfo pour évoquer la conquête de Mars.

Le rover américain Perseverance partira des États-Unis le 30 juillet pour arriver sur Mars le 18 février 2021. "La France était déjà présente sur Mars avec Curiosity envoyée en août 2012 qui possédait un instrument d’analyse français. Entre temps, la France est allée sur Mars en 2018 avec le module InSight. Nous avons une longue tradition de coopération avec les États-Unis. Nous avons une école scientifique martienne absolument fantastique. Nous sommes la troisième puissance spatiale derrière les États-Unis et la Chine et nous sommes le premier partenaire de l’Europe spatiale", rappelle Jean-Yves Le Gall, président du Centre national d’études spatiales (Cnes).

"La SuperCam française envoyée avec Perseverance tire au laser sur le sol de Mars. Elle vaporise les échantillons du sol et un spectromètre analyse cette vapeur de sol et en déduit la composition du sol. Toutes les nuits, des ingénieurs du Cnes vont tirer sur le sol de Mars pour mieux comprendre la géologie de la planète et voir s’il y a eu une possibilité d’héberger une vie passée. La sonde Mars Express nous a appris qu’elle était habitable. Il faut savoir si elle a été habitée", explique-t-il sur franceinfo lundi 20 juillet.

"Mars et la Terre étaient à peu près identiques"

"Une sonde européenne ira chercher dans quelques années des morceaux de Mars et devra les rapporter. C’est une mission compliquée. Ce sera pour la fin des années 2020. L’Europe va aller sur Mars dans deux ans avec le rover ExoMars lancé depuis le Kazakhstan", indique Jean-Yves Le Gall.

"Mars et la Terre étaient à peu près identiques il y a environ cinq milliards d’années. On veut comprendre pourquoi les deux planètes sont devenues différentes. Perseverance va se poser dans un ancien lac, milieu propice pour trouver d’anciennes formes de vie", conclut-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne