Manterrupting : quand une physicienne – cosmologiste experte ne peut pas en placer une

franceinfo

Invitée à parler des théories de l’univers et de sa création, la physicienne – cosmologiste Veronika Hubeny a été victime de manterrupting tout au long de la conférence : tous les participants, hommes, se sont permis de lui couper la parole et de répondre à sa place aux questions.

Veronika Hubeny est physicienne – cosmologiste. Elle est invitée à participer à une conférence pour parler des théories sur l’univers et sa création. Elle est experte sur le sujet et partage la scène avec 5 hommes. Un animateur est chargé de poser les questions et veiller à la bonne répartition du temps de parole. Sauf qu’au bout d’une heure de conférence, Veronika Hubeny n’a pu parler qu’environ 1 minute… Aucun de ses confrères ne la laisse parler. Jusqu’à ce que l’animateur se tourne enfin vers elle et lui donne la parole.

"Laissez-la parler s’il vous plait !"

À peine le temps de débuter une phrase qu’un de ses collègues lui coupe la parole : un bel exemple de manterrupting, expression anglaise qui désigne la façon qu’ont certains hommes de couper la parole lorsque des femmes parlent. L’animateur finit par redonner la parole à Veronika Hubeny. Elle est mal à l’aise : "Vous avez déjà tout dit…" Mais alors qu’elle allait commencer son discours, l’animateur lui-même lui coupe la parole. Il faut finalement l’intervention d’une personne du public, qui crie : "Laissez-la parler s’il vous plait !", pour qu’elle puisse s’exprimer…

Vous êtes à nouveau en ligne