Les soldats américains bientôt capables d'escalader les murs comme Spiderman

Une capture d\'écran d\'une vidéo publiée le 18 novembre 2014 sur le compte YouTube du \"Guardian\" montre un chercheur américain qui escalade une paroi en verre, comme Spiderman.
Une capture d'écran d'une vidéo publiée le 18 novembre 2014 sur le compte YouTube du "Guardian" montre un chercheur américain qui escalade une paroi en verre, comme Spiderman. (GUARDIAN TECH / YOUTUBE)

Les scientifiques se sont inspirés des pattes des geckos, ces lézards capables de s'accrocher à toutes les surfaces, même glissantes.

Vous avez toujours rêvé d'escalader les murs comme Spiderman ? Des chercheurs américains l'ont fait. Une équipe de scientifiques travaillant en collaboration avec l'armée a développé un système permettant de s'aggriper à une paroi en verre, rapporte le Guardian (en anglais), mercredi 19 novembre.

Des chercheurs de l'université de Stanford ont développé des "plaques adhésives" en silicone, de la taille d'une main, couverts de petites crêtes inclinées, pouvant s'agripper à des surfaces lisses. Cette technologie s'inspire des pieds des geckos, ces lézards capables de tenir au plafond grâce à de microscopiques poils qui créent une force électrostatique, explique le Daily Mail (en anglais).

Des gants adhésifs comme ceux de "Mission impossible"

Lors des tests, un grimpeur de 70 kilos a réussi à escalader une paroi en verre de 3,6 mètres de haut, comme le montre une vidéo de l'expérience. Il décolle puis déplace chaque plaque adhésive de quelques centimètres afin de monter sur la paroi. Pour lui éviter de grimper uniquement à la force de ses bras, un système de câbles relie chaque plaque adhésive à des supports pour ses pieds.

Les chercheurs de l'université de Stanford espèrent "développer la technologie pour permettre aux grimpeurs de bouger plus vite et avec plus de fluiditié", note le Guardian. Selon le quotidien britannique, les plaques adhésives pourraient à long terme être remplacées par des gants ressemblant à ceux utilisés par le personnage de Tom Cruise pour escalader le plus haut gratte-ciel du monde, à Dubaï, dans le film Mission impossible : protocole fantôme. 

Le but ? Permettre aux militaires américains d'escalader des immeubles et des obstacles plus rapidement. Ces plaques pourraient aussi être utilisées par la Nasa, avec laquelle les scientifiques travaillent, pour attraper des débris dans l'espace. "Les adhésifs secs font partie des rares technologies qui fonctionnent dans l'espace, a expliqué l'ingénieur Mark Cutkosky au Guardian. Ils ne nécessitent pas d'aspiration, fonctionnent à des températures très basses et n'ont pas besoin d'énergie."

Vous êtes à nouveau en ligne