Lancement réussi de la capsule Dragon de SpaceX pour une 4e mission de fret vers l'ISS

Le lanceur Falcon 9 de SpaceX décolle, le 21 septembre à Cape Canaveral (Floride).
Le lanceur Falcon 9 de SpaceX décolle, le 21 septembre à Cape Canaveral (Floride). (JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

La capsule emporte 2,5 tonnes de vivres, du matériel de recherche, dont vingt souris.

Dragon est en route vers la Station spatiale internationale (ISS). Après un report de 24 heures à cause des conditions météo, la capsule non habitée de la société américaine SpaceX a été lancée avec succès tôt dimanche 21 septembre pour une quatrième mission de livraison de fret.

La fusée Falcon 9 s'est élancée comme prévu du pas de tir de Cap Canaveral (Floride) à 1h52 (7h52, heure française). La capsule s'est séparée du deuxième étage du lanceur moins de dix minutes après le décollage pour atteindre l'orbite et a déployé ses deux antennes solaires une minute après.

La vie des rongeurs et des plantes en microgravité

Dragon rejoindra l'ISS située à 350 km d'altitude tôt mardi. Elle emporte 2,5 tonnes de vivres, du matériel de recherche, dont vingt souris, ainsi qu'un diffusomètre qui permettra de la Station spatiale de mesurer la vitesse et la direction des vents à la surface des océans.

La capsule livrera aussi de nouveaux équipements biomédicaux qui faciliteront des études prolongées de la biologie des rongeurs en microgravité et une petite plante à fleurs de la famille des choux. Les scientifiques pourront ainsi étudier la croissance et l'adaptation d'un végétal dans l'espace.

SpaceX, une entreprise stratégique pour la Nasa

Aux termes d'un contrat de 1,6 milliard de dollars avec la Nasa, SpaceX doit effectuer au total 12 missions de fret vers la Station, dont trois ont déjà été effectuées. La Nasa compte sur SpaceX et d'autres sociétés pour prendre la relève des navettes spatiales, dont la dernière a volé en juillet 2011, afin de ravitailler à moindre coût l'avant-poste orbital et y transporter un jour des astronautes.

La Nasa a aussi sélectionné cette semaine SpaceX et Boeing pour construire les deux premiers vaisseaux spatiaux privés de transport de personnes vers l'ISS et potentiellement d'autres destinations orbitales. Un projet pour mettre fin à la dépendance des Etats-Unis vis-à-vis des Soyouz russes pour acheminer leurs astronautes à l'ISS.