La gestion de l'Institut Pasteur épinglée par l'Igas

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

L'Inspection générale des affaires sociales (Igas) met en cause la gestion de l'Institut Pasteur, dans un rapport mis en ligne vendredi. L'Igas pointe notamment des recours à des artifices comptables, un manque de transparence quant à la destination des dons et une concentration excessive du pouvoir au sein de l'institut de recherches. La direction de la fondation dément catégoriquement.

L'Institut Pasteur épinglé par l'Inspection générale des affaires sociales (Igas). Dans un rapport rendu public vendredi, l'Igas "fait état d'un ensemble de problèmes résultants des modalités de gestion de l'Institut ", sur les exercices 2009, 2010 et 2011, "qu'il appelle à réviser ". L'inspection générale pointe entre autres des recours à des artifices comptables et une concentration excessive du pouvoir.

Manque de "transparence" vis-à-vis des donateurs

Selon ce rapport, l'Institut Pasteur recueille chaque année environ 50 millions d'euros de dons, mais n'attribue pas ces fonds aux missions annoncées. "La communication de la fondation indique pour l'essentiel aux donateurs que la totalité des fonds va immédiatement aux équipes de recherche ", indique l'Igas. Or "une partie importante des dons et legs est s tatutairement affectée aux fonds propres ", relève l'Inspection générale. En 2011 par exemple, l'Institut Pasteur a augmenté ses fonds propres de 15 millions d'euros.

"La transparence vis-à-vis des donateurs n'est pas suffisante ", pointe le rapport

L'Igas accuse également l'Institut Pasteur de fournir une "présentation artificielle " de ses comptes. La fondation met son déficit en avant dans sa communication à l'égard du ministère de la Recherche, dont la subvention a augmenté de 17 % entre 2008 et 2011, souligne l'Igas.

La directrice dément totalement

Le rapport regrette également que la directrice générale Alice Dautry concentre un pouvoir très important à la tête de l'institut. Mais celle-ci, jointe par France Info, "conteste  totalement formellement " et se dit "très choquée ".

"Tout l'argent est affecté directement à la recherche. Si quelqu'un donne 100 euros ces 100 euros vont directement dans les laboratoires. Seuls certains leg très importants au dessus de 300.000 euros ne sont pas utilisés directement car nous travaillons à long terme. Et je tiens à dire que nous sommes totalement transparents avec nos donateurs, nous faisons ce que nous disons ", explique-t-elle. Elle dément également totalement que l'institut soit en déficit.

"Je considère que ce rapport est malveillant, c'est une attaque insidueuse", répond la directrice

Mais alors comment expliquer tant d'erreur dans ce rapport selon elle ? "Je considère que ce rapport est malveillant, c'est une attaque insidueuse ", indique-t-elle, dans un contexte où le privé est très critiqué. Créé en 1887, l'Institut Pasteur est une fondation privée reconnue d'utilité publique, effectuant des travaux de recherche et d'enseignement dans tous les domaines de sciences biologiques.

 

Vous êtes à nouveau en ligne