L'intelligence artificielle au service de la communication

Les nouvelles technologies peuvent conduire à l'isolement, mais le progrès peut aussi faciliter l'insertion.

"Tout le monde ne connaît pas la langue des signes alors les sourds s'obligent à prononcer les mots. Et comme ils n'entendent pas, c'est compliqué de comprendre leur voix", explique le journaliste Anicet Mbida. Ainsi, un ingénieur de Google a mis au point une application qui permet de convertir sa façon de parler et la retranscrire sur un téléphone portable. "C'est beaucoup plus facile quand il est avec ses collègues. Ce n'est pas limité aux sourds, cela peut aussi servir à quelqu'un qui a la sclérose en plaques ou quelqu'un victime d'un AVC, qui ont parfois des difficultés d'élocution", poursuit le journaliste.

D'autres outils en perspective

Il est également possible d'avoir une conversation vocale entre une personne sourde et une autre au téléphone. "Cela fonctionne avec un système où l'on tape avec le clavier de son téléphone. C'est converti en voix au locuteur et quand il répond, l'opération inverse est effectuée. On a l'impression d'avoir une conversation vocale". Il existe aussi des outils pour traduire la langue des signes. Un gant est aussi capable de retranscrire les mouvements, mais il est très cher.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne