Jean-Philippe Lachaux : "Rester concentré, c'est marcher sur une poutre sans tomber"

FRANCE 2

Comment lutter contre les problèmes de concentration ? Jean-Philippe Lachaux, chercheur en neuro-sciences, publie "Les petites bulles de l'attention".

"Rester concentré c'est comme marcher sur une poutre sans tomber" selon Jean-Philippe Lachaux, chercheur en neuro-sciences et invité du 13 Heures. Il vient évoquer son nouveau livre Les petites bulles de l'attention. "Quand vous devez faire quelque chose qui vous demande de l'attention, cela ressemble au fait d'aller d'un point A à un point B, comme quand on doit faire un exercice scolaire du début jusqu'à la fin. L'idée c'est de remarquer quand on commence à se déconcentrer le plus tôt possible pour arriver à compenser et restabiliser son attention. L'avantage, c'est que ça donne une image un peu plus légère de l'attention, qui contraste avec la concentration, souvent les sourcils froncés. Ce n'est pas du tout ça l'attention, c'est quelque chose de très léger qui donne beaucoup de plaisir", dit-il.

Nos capacités de concentration sont inégales

Quant à savoir combien de temps on peut rester concentré en moyenne, pour Jean-Philippe Lachaux, il n'y a pas de réponse standard. "Tout dépend de ce que vous faites. J'ai vu des enfants assez jeunes devant le Seigneur des Anneaux qui restaient trois heures et qui restaient parfaitement concentrés du début à la fin. A contrario, avec d'autres exercices plus difficiles, l'attention va voler au bout de deux minutes".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne