Patrimoine : un château en héritage

France 2

Alors que 250 sites bénéficieront du loto du patrimoine en septembre prochain, pour financer leur sauvegarde, des milliers de lieux, de monuments, de châteaux auraient également besoin de financement. Guillain de Castelbajac a hérité d'une propriété familiale sans y être réellement préparé, mais il a choisi de relever le défi. Grand format.

Avec ses 4 000 mètres carrés et ses 100 pièces, Caumont est le plus grand château du Gers, mais il a besoin d'être rénové d'urgence. Guillain de Castelbajac en est le propriétaire. Son édifice est classé monument historique : avant de lancer des travaux, il doit consulter un architecte spécialisé. Avec son épouse Mathilde, ils ont emprunté 500 000 euros ; une belle somme, mais pourtant dérisoire face au chantier qui s'annonce. Guillain va demander des subventions à l'État et il vient de lancer une campagne de financement participatif. Le châtelain organise également des visites.

En France, 80 % des châteaux classés appartiennent à des particuliers

Guillain est négociant en vin. Désormais, il n'exercera plus son métier à Paris; mais à Caumont car avec sa femme, ils quittent la capitale pour s'installer au château à l'année. Guillain l'a hérité de ses parents, décédés il y a bientôt quatre ans. À force de travail et d'énergie, ils avaient réussi à faire connaitre Caumont jusqu'à Buckingham, puisqu'en 1989, la reine d'Angleterre avait tenu à visiter le château. Des familles qui se battent pour sauver le patrimoine français, il y en a bien plus qu'on l'imagine. En France, 80 % des châteaux classés appartiennent à des particuliers comme Guillain et Mathilde.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne