Feuilleton : Nîmes, la petite Rome (2/5)

FRANCE 2

Une leçon d'histoire grandeur nature se joue devant les spectateurs dans les arènes de Nîmes (Gard). France 2 est allée suivre les préparatifs.

Aux arènes de Nîmes (Gard), 500 reconstituteurs, acteurs d'un jour, redonnent vie à la légion romaine. Pour cela, ils s'entraînent durant une année, en plus de leur métier de boulanger ou encore de gendarme. Après des années de recherches, un entrepreneur de 55 ans a recréé la réplique exacte du bouclier romain. 24 heures avant le début du spectacle le maître d'œuvre Éric Teyssier, professeur d'histoire ancienne à l'université, dirige les soldats. Ce spectacle, qu'il a écrit et mis en scène lui permet de partager ses connaissances sur la Rome antique.

Des combats exceptionnels

Les arènes de Nîmes datent de la fin du Ier siècle. À l'époque, la ville est une colonie en plein essor, placée sous la protection de la louve romaine, un symbole de l'empire. Depuis 2010, 180 000 spectateurs ont déjà assisté à cette reconstitution des jeux romains. "Il y a 24 000 places dans les arènes de Nîmes", précise le professeur d'histoire. Plus que la population de la ville sous les Romains, donc "on venait de très loin pour voir ces combats exceptionnels", poursuit celui qui dirige ses troupes en latin, par amour du détail.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne