Algérie : l'épopée de l'équipe du FLN

France 3

En 1958, Rachid Mekhloufi était l'un des meilleurs joueurs français. Mais alors qu'il allait disputer la Coupe du monde en Suède avec l'équipe de France, en pleine guerre d'Algérie, il a tout laissé tomber pour rejoindre la formation créée par le FLN (Front de libération nationale). France 3 l'a rencontré.

Lorsque Rachid Mekhloufi se replonge dans ses souvenirs de footballeur, c'est l'histoire d'un destin hors norme qui refait surface, un destin étroitement lié à celui de son pays, l'Algérie. En 1958, il fait son service militaire au bataillon de Joinville-le-Pont (Val-de-Marne). À 22 ans, il joue à Saint-Étienne (Loire) et c'est l'un des grands espoirs du football français. Déjà champion de France, il se prépare à jouer la Coupe du monde en Suède avec les Bleus. À cette époque, la guerre d'Algérie fait rage. Pour lui, elle va tout changer.

Une vitrine pour l'indépendance algérienne

À la mi-avril, neuf footballeurs algériens, dont Rachid Mekhloufi, quittent clandestinement la France, renonçant à leur carrière, à la gloire, à l'argent. Ils ont répondu à l'appel du FLN, le Front de libération nationale, et ce sans hésitation. L'affaire crée une onde de choc dans l'opinion. Pour le FLN, le pari est gagné. Ainsi, pendant quatre ans, l'équipe du FLN va disputer plus de 80 matchs dans tout le monde arabe et dans les pays sympathisants de la cause indépendantiste. Reçue par Tito, Mao Zedong ou encore le général Võ Nguyên Giáp, au Vietnam, cette équipe est devenue le porte-voix de la révolution algérienne. Le 5 juillet 1962, l'Algérie obtient son indépendance. L'équipe du FLN est dissoute. La fin d'une aventure qui aura profondément changé chacun de ces acteurs. Devenu international algérien, Rachid Mekhloufi choisira de revenir à Saint-Étienne. Un retour en fanfare. Avec les Verts, il gagnera trois nouveaux titres de champions de France. Et en guise d'apothéose, une coupe nationale en mai 1968, dix ans après sa révolution à lui.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne