Vaste fraude fiscale organisée chez 20.000 petits commerçants du Sud-Est

(Fotolia.com)

Grâce à un logiciel de caisse mis au point par une société varoise, les petits commerçants parvenaient à dissimuler une partie de leur recette. Cette fraude de grande ampleur — quelque 20.000 commerçants seraient concernés, essentiellement dans le Sud-Est — porterait sur plusieurs millions d'euros.

Au terme de six mois d'enquête, les cybergendarmes marseillais, assistés des services fiscaux et des enquêteurs du Groupe d'intervention régional (Gir), sont parvenus à interpeller le responsable de cette société informatique basée dans le Var, à l'origine de la fraude, son directeur technique et le concepteur du logiciel. Les enquêteurs ont fait main basse sur des voitures de luxe et des biens immobiliers.

Le logiciel, installé dans les caisses enregistreuses des petits commerçants, permettait de dissimuler jusqu'à un quart de la recette. La fraude, qui durait depuis plusieurs années, porterait sur plusieurs millions d'euros. Au total, quelque 20.000 commerçants, essentiellement dans le Sud-Est, auraient bénéficié de l'astuce, en toute connaissance de cause.

La suite de l'enquête va porter sur l'identification des bénéficiaires de ce logiciel miracle. De nouvelles interpellations devraient intervenir dans les prochains jours.

Cette fraude massive n'est pas sans rappeler une affaire du même ordre qui avait impliqué près de 4.000 pharmacies en 2010. Un logiciel de caisse, là aussi, qui permettait de dissimuler une partie des ventes, au préjudice de la Sécurité sociale. L'enquête était partie d'une officine de Remoulins (Gard) deux ans plus tôt. Plus de 400 millions d'euros avaient ainsi été détournés des caisses de la Sécu. 

Vous êtes à nouveau en ligne