Sony licencie 5.000 personnes et déconnecte ses PC

(Toru Hanai Reuters)

Le géant japonais de l'électronique Sony a annoncé jeudi des mesures drastiques pour en finir avec des pertes encore massives. Cession de la division des PC à un fonds nippon, transformation de l'activité des télévisions en filiale et suppression de 5.000 emplois d'ici à mars 2015. 

Vaste restructuration chez Sony. Le géant japonais a annoncé jeudi des mesures drastiques pour endiguer ses pertes. Il a décidé de céder son activité PC au fonds privé Japan International Parteners.
Ce denrier continuera de vendre des ordinateurs sous la marque Vaio qui n'a jamais décollé.
Sony fabrique des PC depuis 20 ans mais sa part du marché mondiale ne dépasse pas 2 %.

Sony ne se retire pas, du moins pas encore, des téléviseurs encore plus
déficitaires que les PC mais il a annoncé créer pour cette division une nouvelle filiale
séparée de ces autres produits grands publics. Sony n'ose en fait pas encore sacrifier les téléviseurs car son patron Kazuo Hirai pense qu'elles restent le centre du divertissement multimédia.

Le succès de la PS4

Cette
restructuration va entraîner 5.000 suppressions d'emplois et une réduction de coûts
fixes de plus de 700 millions d'euros par an
à partir de la prochaine année
fiscale.

Tout n'est ce pendant pas noir pour Sony. Sa division jeux vidéo fonctionne bien. La nouvelle console PlayStation 4 (PS4), lancée en novembre dernier, s'est déjà écoulée à plus de 4,2 millions d'unités. Même chose pour la division smartphones. Sony prévoit d'en vendre 40 millions durant l'exercice. Enfin, les activités de musique et cinéma, elles assurent une base stable de profits.

Vous êtes à nouveau en ligne