Rhône : des minibus sans conducteur arrivent à Lyon

Les navettes du constructeur français Navya équipent déjà plusieurs sites, comme ici un parc de Bad Zwischenahn (Allemagne).
Les navettes du constructeur français Navya équipent déjà plusieurs sites, comme ici un parc de Bad Zwischenahn (Allemagne). (INGO WAGNER / DPA / AFP)

Pendant un an, ils vont desservir une ligne de 1,3 kilomètre dans le nouveau quartier de Confluence.

Des minibus électriques et sans conducteur sont lancés à Lyon (Rhône), vendredi 2 septembre. Un service de navettes va être expérimenté pendant un an dans le nouveau quartier de Confluence. Ce véhicule électrique long de 4 mètres peut transporter jusqu’à quinze personnes.

Deux véhicules "Arma" de la société française Navya, dont un prototype avait été testé en 2013 sur la colline de la Croix-Rousse [un quartier de Lyon], doivent desservir, en rotations de 10 minutes, les cinq arrêts de la ligne. Celle-ci sera mise en service entre l'hôtel de Région et la pointe de la Presqu'île de la ville, côté Saône. Longue de 1,3 kilomètre et baptisée Navly, la desserte sera ouverte au public dès samedi de 10h à 17h puis du lundi au vendredi, de 07h30 à 19h00, à partir du 5 septembre.

Déjà en circulation à l'étranger

Limitée à une vitesse de 20 km/h pour le service, la navette Arma est équipée de caméras de guidage en stéréovision, des capteurs laser, un GPS et une autonomie de six à huit heures.

Les navettes Navya ont déjà été testées dans de nombreuses autres villes de l'Hexagone et elles circulent également à l'étranger comme à Sion en Suisse. D'autres minibus électriques sans chauffeur ont déjà été expérimentés pendant plusieurs mois à La Rochelle (Charente-Maritime), dans le cadre d'une expérience européenne.

Vous êtes à nouveau en ligne