Premier vol réussi pour Solar Impulse 2

(L'appareil révolutionnaire à énergie uniquement solaire a mis 13 heures et deux minutes pour relier Abou Dhabi, capitale des Emirats arabes unis, à Mascate, capitale du sultanat d'Oman © SOLAR IMPULSE)

L'avion, qui fonctionne exclusivement à l'énergie solaire, avait décollé juste après le lever du jour d'Abou Dhabi, aux Emirats arabes unis. Son pilote, le Suisse André Borschberg, vient de poser l'appareil à Mascate, dans le sultanat d'Oman, après plus de treize heures de vol.

Mission réussie pour Solar Impulse 2 ! L'avion, propulsé grâce au seul moyen de l'énergie solaire, avait décollé lundi d'Abou Dhabi : après treize heures et douze minutes de vol, l'appareil, piloté par le Suisse André Borschberg, s'est posé sans difficulté sur le tarmac de Mascate, dans le Sultanat d'Oman, signant là une première étape réussie de son tour du monde sans carburant.

"Quand je l’ai vu partir, c’était une émotion extraordinaire ", s’exclame Bertrand Piccard, qui prendra mardi les commandes de Solar Impulse et qui espère que ce premier succès permettra de renouer les populations avec les énergies renouvelables.

ECOUTEZ Bertrand Piccard :

"C'était une émotion extraordinaire" - Bertrand PICCARD, pilote sur Solar Impulse 2
--'--
--'--

Prochaines étapes : l'Inde, la Birmanie, la Chine, Hawaï, les USA, l'Europe, l'Afrique. Puis retour à Abu Dhabi, entre fin juillet et début août.

17.000 cellules solaires

Pendant leur tour du monde, ses deux pilotes, André Borschberg et Bertrand Piccard, se relaieront aux commandes de l’appareil, propulsé par plus de 17.000 cellules solaires qui, via des batteries au lithium, fournissent de l'énergie à quatre moteurs électriques à hélice. Au total, Solar Impulse 2 parcourra 35.000 kilomètres, à une vitesse relativement modeste, entre 50 et 100 km/h, et à 8.500 mètres d'altitude.

Vous êtes à nouveau en ligne