Panne d'Orange : l'Etat va recevoir les opérateurs en vue d'un décret

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Les opérateurs vont être reçus dans les prochains jours par la ministre de l'économie numérique Fleur Pellerin. Objectif : faire le point sur les procédures en cas de crise, en prévision d'un décret qui permettra de réaliser des audits de sécurité.

La panne géante d'Orange, entre vendredi après-midi et
samedi matin, continue de faire des vagues. Le gouvernement a annoncé ce lundi
qu'il allait recevoir dans les jours à venir les opérateurs de téléphonie
mobile. Stéphane Richard, PDG d'Orange, sera le premier à rencontrer la
ministre de l'Economie numérique Fleur Pellerin, entre mercredi et vendredi. La
ministre recevra ensuite les trois autres opérateurs, SFR, Bouygues Télécom et
Free mobile. Ces réunions auront pour but de faire le point avec les opérateurs
sur leurs procédures de gestion de crise, en cas d'incident majeur comme celui
survenu chez Orange.

A cette occasion, Stéphane Richard doit présenter un premier
rapport interne sur les causes de la panne. A l'heure actuelle, on sait que la panne
de vendredi soir est due à la "panne logicielle" d'un équipement
permettant de localiser tous les téléphones actifs sur le réseau. Ce premier
rapport sera suivi d'un autre, plus poussé, qui pourrait être remis fin juillet
au gouvernement et à l'Acerp, l'autorité de régulation des télécoms

Un décret pour autoriser des audits

Ces réunions pourraient être très vite suivies de l'adoption
d'un décret qui "permettra au gouvernement de réaliser des audits de
sécurité sur les réseaux télécoms, éventuellement aux frais de l'opérateur"
,
a déclaré Fleur Pellerin. Le projet a d'ores et déjà reçu un avis favorable de
l'Arcep.

L'idée est soutenue par l'association UFC-Que Choisir :
"S'il y a eu une panne, la question est de savoir si cela peut se
répéter, et le consommateur a le droit de savoir s'il est sur un réseau fiable
ou pas, d'autant que c'est devenu un critère déterminent de concurrence"
,
a déclaré à l'AFP Edouard Barreiro, responsable des nouvelles technologies à l'UFC-Que
Choisir.