Les syndicats de SFR craignent des suppressions d'emplois

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Déstabilisée par l'arrivée de Free, la direction de l'opérateur SFR a fait savoir aux syndicats qu'elle prévoyait de mettre en place un plan de sauvegarde de l'emploi en vue de réduire ses effectifs, affirment deux organisations du personnel. Pour sa part, la filiale de Vivendi indique qu'aucun plan n'avait été annoncé et qu'elle était toujours en réflexion sur l'évolution de son organisation.

"La direction de SFR vient d'annoncer aux organisations syndicales qu'elle mettrait en place un plan de sauvegarde de l'emploi d'ici la fin de l'année 2012", indique la CFDT dans un communiqué. Le syndicat évalue à plus de 500 le nombre d'emplois susceptibles d'être supprimés.
L'organisation syndicale rappelle que les discussions entamées depuis février entre la direction et les syndicats s'étaient orientées jusqu'à récemment vers des solutions permettant de préserver au maximum les emplois.
La CGT a également été informée par la direction de la préparation d'un plan de sauvegarde de l'emploi dont l'impact en terme de réduction d'effectifs n'a pas été précisé, a indiqué Damien Bornerand, délégué central de la CGT.

L'agence de presse Bloomberg rapporte pour sa part que le deuxième opérateur français de téléphonie mobile a l'intention de réduire ses coûts de 450 millions d'euros cette année par le biais de suppressions d'emplois, d'une baisse des budgets marketing et de la renégociation de contrats avec des centres d'appel.    

"Contrairement aux informations parues en presse ce jour, SFR n'a pas présenté aux organisations représentatives du personnel de projet d'adaptation des structures de l'entreprise - aujourd'hui à l'étude - au nouveau contexte du secteur des telecoms ", ajoute l'opérateur.