Le Geek de A à Zeid : Smombie

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Tout l'été avec Jean Zeid, France Info décrypte les expressions issues des nouvelles technologies et qui se sont peu à peu imposées, parfois jusque dans les pages des bons vieux dictionnaires. Le mot du jour : smombie.

Vous l’avez sans doute croisé un jour sur un trottoir ou sur un quai de métro, dans les rayons d’un supermarché ou la file d’attente d’un cinéma. Le smombie, mot-valise formé à partir de smartphone et de zombie, désigne quelqu'un qui semble possédé par son smartphone, ce qui lui donne une démarche de zombie décharné, désincarné, les yeux rivés sur l’écran, le pouce en action pour faire défiler l’autoroute de l’information. De fait, les smombies ne prêtent guère attention à la circulation ou aux gens autour d'eux. Et le phénomène est loin de se limiter à la puberté, les adultes smombies sont désormais parmi nous.

Marchez en toute sécurité

Le terme est apparu en Allemagne l’an dernier mais les problèmes liés aux smombies, notamment en milieu urbain, sont eux présents depuis plus longtemps.
Car le nez sur le smartphone, ces piétons se mettent en danger. Selon une récente étude, près d'un piéton sur six traverse la rue en utilisant son téléphone à Paris. Mais c’est en Corée du Sud que la situation est la plus inquiétante. Séoul a ainsi décidé d'alerter les piétons sur les dangers qu'ils courent. Un comportement qui a déjà entraîné des centaines d’accidents dans le pays. 300 panneaux ont été placés dans les quartiers accidentogènes. Des panneaux triangulaires, symbolisant un danger, montrent un piéton penché sur son smartphone se faisant heurter par une voiture et accompagnés de cette phrase : "Soyez prudents si vous utilisez votre smartphone en marchant".
Il y a aussi ces grands autocollants au sol qui montrent un piéton marchant avec un smartphone et cet avertissement "Marchez en toute sécurité".
Pas sûr que les "accros au smartphone" se décollent de leurs écrans morts-vivants.

Vous êtes à nouveau en ligne