La sonde New Horizons a survolé Pluton

(Pluton et sa lune Charon vues depuis la sonde spatiale New Horizons © Nasa)

La sonde spatiale américaine a frôlé la planète naine mardi en début d'après-midi. Il faut désormais attendre quelques heures avant de recevoir les premières images de ce survol de Pluton. Mais New Horizons a déjà permis d'apprendre beaucoup de choses sur la planète la plus éloignée du Soleil.

Après neuf ans d'attente et 5 milliards de kilomètres parcourus, les scientifiques de la Nasa ont donc vu leur sonde spatiale survoler la plus éloignée des planètes du système solaire. New Horizons est passée à 12.430 kilomètres de la surface glacée de Pluton à 13h49 précises.

Juste avant ce survol, la sonde américaine a pu envoyer une image assez fascinante de la planète naine.

"C'est la meilleure image que nous ayons à cet instant. Elle a une résolution de 4 km par pixel, ce qui est à peu près 1.000 fois plus précis que ce que nous pouvons faire avec les meilleurs télescopes ici sur Terre ", a réagi Alan Stern, l'un des principaux ingénieurs de la mission.

Une précision qui a d'ores et déjà permis aux chercheurs de confimer la présence de glace sur les pôles de la planète ou de mesurer de manière plus fine la taille réelle de la planète naine.

(La sonde devrait permettre de déterminer de façon précise la taille de Pluton © Nasa)
Mais plus la sonde se rapproche, plus les enseignements seront nombreux. Lors de son survol, New Horizons a mitraillé Pluton avec ses sept instruments embarqués pour recueillir un maximum d'informations sur cette planète naine qui reste encore largement inconnue.

Toutes les capacités de l'engin spatial étant mobilisées pour cette tâche, il ne peut plus communiquer avec la Terre pendant les heures qui viennent. C'est vers 22 heures que l'on devrait savoir si New Horizons a pu travailler sans problème et si elle n'a pas fait de mauvaise rencontre. D'après les estimations de la Nasa, il y a une chance sur 10.000 que la sonde, de la taille d'un piano, heurte un débri cosmique.

 

Vous êtes à nouveau en ligne