Facebook : fuite de données ou panique collective?

(Valentin Flauraud Reuters)

Pour tenter de faire la lumière sur un éventuel bug du réseau social, la Commission nationale de l'informatique et des libertés va recevoir la direction de Facebook ce mardi, à la demande des ministres Arnaud Montebourg et Fleur Pellerin.

La Cnil reçoit mardi les responsables de
Facebook France "afin de clarifier les conditions et la portée" de la
diffusion lundi de messages privés sur la page publique de plusieurs
utilisateurs du réseau social. Une réunion ordonnée dès lundi soir par le
gouvernement.

Arnaud Montebourg,
ministre du Redressement productif, et Fleur Pellerin, ministre déléguée des
PME précisent dans leur communiqué vouloir connaître la nature exacte de l'incident :
"S'agit-il d'une modification impromptue de la présentation des données
qui a désarçonné les utilisateurs ? Ou y a-t-il eu rupture de confidentialité à
travers la publication de messages privés ?"

Que dit Facebook ?

Il n'y a pas de bug. Facebook, droit dans ses bottes,
affirme "qu'il n'y a eu aucune faille dans la sécurité des données des
utilisateurs. Les messages en question étaient des anciennes publications,
visibles précédemment sur leur profil"
, explique la direction du réseau
social. Facebook qui explique par ailleurs que le transfert accidentel de messages privés vers l'espace public des profils est impossible car ce sont deux systèmes séparés. 

En clair : soit il y a effectivement eu une fuite de
messages privés, soit un mouvement de panique collective s'est emparé de
dizaines d'internautes.

Protéger ses données personnelles

Quoi qu'il en soit, "cet incident souligne une fois de
plus l'importance de la protection de données personnelles dans l'univers
numérique et le manque de transparence quant au traitement de ces données par
un acteur tel que Facebook"
, expliquent Arnaud Montebourg et Fleur
Pellerin.

Les paramètres de confidentialité et de protection de données ont
beaucoup évolué ces dernières années. La mise en place d'un journal personnel
fin 2011 avait poussé beaucoup de sites spécialisés à rédiger des modes d'emploi
à destination des utilisateurs soucieux
.

Vous êtes à nouveau en ligne