États-Unis : un accident mortel pose question sur la sécurité des voitures autonomes

France 2

La marque Tesla, qui est en pleine expansion, a très vite réagi après le premier accident mortel d'un de ses modèles à pilote automatique. Elle a assuré que c'était le premier accident après 200 millions de kilomètres parcourus par ses voitures.


Ce premier accident mortel reste un problème pour le constructeur californien qui a toujours axé sa communication sur la fiabilité de son pilote automatique. "La marque assurait que ce dernier pouvait réduire la probabilité d'accident de 50%. C'est aussi un coup de frein, car Tesla devrait rappeler dans les prochains mois 25 000 véhicules alors que ses ateliers sont à flux tendu, car la production doit tripler cette année", explique Arnaud Compte en direct de Washington.

25 000 véhicules rappelés par Tesla dans les prochains mois

Au-delà de Tesla, c'est aussi un problème d'image pour toute l'industrie automobile. Ces voitures autonomes sont présentées comme les voitures de demain. C’est une guerre industrielle qui se joue entre les marques. Les constructeurs automobiles, depuis des années, ont une priorité : la sécurité. "Ils avancent un chiffre : 97% des accidents sont liés à une erreur humaine. Encore faut-il, ce premier accident mortel nous le montre, si le projet est ambitieux, que les machines soient infaillibles", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne