VIDEO. Un spationaute danois filme un nouveau type d'orage à plus de 18 km d'altitude

ESA

Ces phénomènes, appelés sylphes rouges et jets bleus, sont encore mal connus des spécialistes.

Les images sont fugaces, mais inédites. Le spationaute danois Andreas Mogensen a pu filmer lors de son passage dans la Station spatiale internationale deux phénomènes météorologiques presque inconnus jusqu'alors, rapporte le site de l'Agence spatiale européenne (ESA), mercredi 8 février.

Les jets bleus et les sylphes rouges sont deux types de décharges électriques presque impossibles à observer car elles se produisent à des altitudes extrêmes, au-dessus des orages traditionnels. Les premiers, qui prennent la forme d'éruption bleutées qui se dirigent vers le haut, surviennent à partir de 18 km d'altitude. Les seconds, d'une teinte rouge-rosée, sont observées à partir de 50 km d'altitude.

Un outil pour les observer à la loupe

Après analyse des images filmées par Andreas Mogensen en septembre 2015 au-dessus du Golfe du Bengale, l'équipe à l'origine de cette recherche a publié en janvier un article dans la revue scientifique Geophysical Research Letters (en anglais) pour tenter de mieux comprendre ces phénomènes. Selon l'ESA, ces décharges pourraient jouer un rôle "dans la manière dont notre atmosphère nous protège des radiations cosmiques".

Le sujet intrigue tellement les scientifiques européens qu'un instrument appelé Asim (Atmosphere-Space Interactions Monitor) est actuellement en développement afin d'observer spécifiquement les sylphes rouges et les jets bleus. Il devrait être installé d'ici fin 2017 à l'extérieur du laboratoire spatial européen Columbus, qui est lui-même placé sur la Station spatiale internationale.