VIDEO. La fusée Ariane 5 décolle avec quatre satellites européens Galileo

ESA / EVN

Projet de la Commission européenne, le système de navigation Galileo vise à réduire la dépendance de l'Europe à l'égard du GPS américain.

Tous les yeux sont fixés sur le départ du Français Thomas Pesquet vers la Station spatiale internationale ce jeudi 17 novembre, mais voici un autre décollage vers l'espace. Sur la base de Kourou, en Guyane française, la fusée Ariane 5 a emporté quatre satellites d'un coup, destinés au système de navigation Galileo, projet concurrent du GPS américain.

Réduire la dépendance de l'Europe à l'égard du GPS américain

Contrairement aux satellites de télécommunication, ces satellites de géolocalisation doivent être transportés quasiment jusqu'à leur orbite finale à 22 900 kilomètres d'altitude. Projet de la Commission européenne, le système de navigation Galileo vise à réduire la dépendance de l'Europe à l'égard du GPS américain, tout en améliorant les services rendus aux utilisateurs grâce à une très grande précision et la datation du signal. C'est la première fois que quatre satellites Galileo sont lancés en même temps. 

Vous êtes à nouveau en ligne