VIDEO. L'Inde dit avoir perdu le contact avec sa sonde qui devait alunir

Des journalistes travaillent dans les locaux de l\'agence spatiale indienne, à Bangalore (Inde), le 6 septembre 2019.
Des journalistes travaillent dans les locaux de l'agence spatiale indienne, à Bangalore (Inde), le 6 septembre 2019. (MANJUNATH KIRAN / AFP)

"La communication entre l'atterrisseur et le contrôle au sol a été perdue", a annoncé l'agence spatiale indienne, dans la nuit de vendredi à samedi.

Vikram ne répond plus. L'agence spatiale indienne a annoncé, dans la nuit du vendredi 6 au samedi 7 septembre, avoir perdu le contact avec sa sonde spatiale, alors qu'elle s'apprêtait à alunir. "La descente de l'atterrisseur Vikram se déroulait comme prévu, a expliqué le président de l'agence spatiale, dans la salle de contrôle de Bangalore. Puis la communication entre l'atterrisseur et le contrôle au sol a été perdue. Les données sont en cours d'analyse."

Vikram devait être le premier engin spatial à se poser dans la région du pôle Sud, inexplorée par l'homme. Les précédents atterrissages, notamment ceux du programme américain Apollo, sont survenus au niveau de l'équateur sur la face visible de la Lune. En début d'année, une sonde chinoise s'est pour la première fois posée sur la face cachée.

L'opération s'annonçait délicate. Si l'engin ne ralentissait pas suffisamment, il risquait d'arriver trop vite et de se fracasser contre la surface désolée. En avril, une sonde lunaire israélienne avait ainsi raté son alunissage et s'était écrasée.

Vous êtes à nouveau en ligne