VIDEO. Ces étoiles sont irrémédiablement attirées par Sagittarius A*, un trou noir supermassif

Franceinfo a demandé à un astrophysicien de décrypter la vidéo publiée par l'Observatoire européen austral.

C'est une première. L'Observatoire européen austral (ESO) a annoncé avoir vérifié pour la première fois la théorie de la relativité générale d'Albert Einstein aux abords d'un trou noir supermassif et a publié, jeudi 26 juillet, une étude à ce propos dans la revue Astronomy et Astrophysics (en anglais). L'organisme européen a également publié une vidéo inédite du déplacement des étoiles autour du trou noir appelé Stragittarius A*, qui se trouve au milieu de notre galaxie, la Voie lactée. Franceinfo a demandé à Aurélien Barrau, astrophysicien au CNRS, de la décrypter.

Situé à 26 000 années-lumières de la Terre

Dans cet extrait, on distingue des points lumineux qui décrivent des trajectoires elliptiques autour d'un point invisible : il s'agit du trou noir. Celui-ci est un objet tellement dense qu'il empêche toute matière ou lumière de s'échapper. 

Ce que l'on observe sur cette vidéo, c'est le mouvement réel, mais en accéléré, des étoiles autour du trou noir central.

Aurélien Barrau

à franceinfo

Sagittarius A* a une masse de quatre millions de fois celle du Soleil, précise l'ESO dans un communiqué. Il se trouve à 26 000 années-lumières de la Terre. "C'est évidemment considérable par rapport à la taille du système solaire, poursuit Aurélien Barrau. Mais c'est dérisoire par rapport à la taille de l'univers visible."

Une attraction gravitationnelle extrêmement forte

Lorsqu'elles s'approchent du trou noir, les étoiles atteignent des vitesses vertigineuses. Au plus près de cet astre massif, l'étoile S2, que l'on peut voir dans la vidéo, atteint par exemple 8 000 km par seconde. "Là encore, il faut hiérarchiser ces chiffres, tempère Aurélien Barrau. C'est immense par rapport à ce qui advient sur Terre, dans notre quotidien, mais c'est encore relativement petit par rapport à la vitesse de la lumière [300 000 km par secondes]."

"La relativité, explique encore Aurélien Barrau, c'est la théorie qui nous apprend que l'espace à la fois est dynamique, qu'il est en mouvement, mais aussi que l'espace est courbe."

Ce que l'on observe dans cette vidéo, c'est vraiment la courbure de l'espace.

Aurélien Barrau

à franceinfo

Vous êtes à nouveau en ligne